Comme on le raconte dans notre partie « Passage de frontière », nous sommes arrivés en Bulgarie en bus depuis Istanbul.

Première difficulté pour se déplacer dans le pays… la langue et surtout l’alphabet bulgares. Impossible pour nous de lire quoi que ce soit (bien qu’avec le temps on arrive à reconnaitre quelques lettres). En arrivant donc, le plus dur est de se faire comprendre, surtout quand le bus vous dépose un peu n’importe où dans la ville, avec 2 heures de retard…
Globalement, c’est quand même très facile de bouger dans le pays. Nous avons principalement pris des bus. Selon la distance entre les villes, il y a des mini-bus ou bien des gros autocars. Contrairement à notre arrivée, les horaires sont toujours respectés. D’ailleurs, arrivez bien en avance si vous voulez une place en soute pour vos bagages et surtout si vous voulez vous assoir dans le bus.
Nous avions adopté une petite technique: Matt chargeait les bagages, pendant que je montais dans le bus pour acheter nos places (puisque nous avions rarement réservé). Attention, il faut jouer des coudes, car même les petites mamies n’ont pas hésité à me bousculer pour passer devant moi.

Nous avons aussi testé les trains. Le premier entre Varna (Bulgarie) et Bucarest, un passage de frontière que nous racontons ici.
C’est d’ailleurs surtout en Roumanie que nous avons circulé en train… il faut avoir le temps!
Par exemple de Cluj à Sighishoara, il nous a fallu 5h pour parcourir… (tenez-vous bien)… 250km!
Au moins, nous avons profité de la campagne roumaine, qui est magnifique, il faut bien le dire.
En même temps, on était prévenu puisqu’on avait regardé les horaires sur www.autogari.ro, l’indispensable pour se déplacer en Roumanie.

Autre bonne option, à notre avis… la voiture. En fait, c’est assez compliqué (ou très long) d’aller dans les villages et les châteaux un peu à l’écart des grandes routes. Avoir son propre véhicule permet de faire un peu comme on veut, sans perdre de temps à trouver comment aller d’un point A à un point B. Nous avons donc raté certaines choses que nous voulions voir… mais il faut en garder pour plus tard… peut-être en van?

Ce qui nous fait… attention… 42 heures de bus (avec les trajets depuis Istanbul) et 15h30 de train. Tout ça sans compter les 3 heures de marche pour passer la frontière entre la Roumanie et la Bulgarie, au-dessus du Danube!

Bulgarie - Roumanie

Juillet / Août 2016