Alors, bien sûr aucune difficulté particulière pour circuler entre les deux pays, surtout avec un passeport français.

Il existe plusieurs façons de passer la frontière, nous en avons testé deux, les moins habituelles.
Pas d’avion, de voiture ou même de bus pour nous…

Entre Varna et Bucarest, nous avons choisi le train. Le billet peut se prendre le jour-même, mais les horaires entre les deux pays sont compliquées à trouver. Nous vous conseillons de faire comme nous, de le prendre la veille à la gare et de bien regarder, avant d’y aller, les trains qui existent sur le site www.bgrazpisanie.com. C’est la référence en matière de transport en Bulgarie.
En effet, nous avons du montrer la page web au guichet pour que la dame retrouvent le train que nous voulions. Il n’y a pas de train direct. Il faut obligatoirement faire un changement à Ruse, en Bulgarie.

Et là, le train en Bulgarie, puis en Roumanie… C’est quelque chose: pas de clim, beaucoup de compartiments, du bruit, des sièges moelleux en cuir des années 60… Bref, une expérience!
A Ruse, pour le changement, ils contrôlent une première fois vos passeports pour sortir de la Bulgarie. Puis, juste avant de passer le Danube, nous avons eu droit à une heure d’attente pour les contrôles par la police roumaine. Avec la chaleur, c’était un bonheur!

Dans l’autre sens, nous avons cherché la difficulté… Sur une idée de Matt, nous avons pris un bus entre Bucarest et Giurgiu en pensant trouver une solution pour passer le Danube.
Des taxis se proposent de vous faire passer pour 25€, mais ce n’est pas le vrai prix, c’est celui des touristes.
La solution est venue d’elle-même: faire ça à pied! Sur le papier ça a l’air sympa, mais avec la nuit et des travaux sur le pont, ça l’est beaucoup moins. Il était même normalement interdit de traverser à pied, mais en fait personne ne se soucie vraiment des interdictions là-bas…

Nous nous sommes sentis tout petits dans la file d’attente au milieu des poids-lourds et des voitures et encore plus petits au milieu du Danube en marchant sur un trottoir de moins d’un mètre de large, surtout quand les barrières de sécurité sont absentes… Un faux pas et c’était la chute dans l’eau 10m plus bas! Tout ça sans lumière… Finalement, c’est pas plus mal, au moins on ne réalisait pas vraiment ce qu’on avait sous nos pieds.

Au final, nous avons parcouru 13km entre Giurgiu et Ruse Port. Personne ne s’est arrêté pour nous prendre avant l’arrivée à Ruse Port après la frontière. Une âme charitable nous a conduit jusqu’au centre-ville de Ruse, il restait encore 5km, il était 22h… On était épuisés mais ravis d’avoir passé le Danube à pied!
On en garde des bons souvenirs et c’est franchement une belle expérience!

Bulgarie - Roumanie