Wellington, la petite capitale

Le 4 Février 2017

Ce lundi 30 janvier, nous nous réveillons aux aurores pour aller prendre le ferry. Dernier réveil sur cette île du Sud qui nous aura offert de beaux paysages mais qui nous en aura fait baver aussi avec sa pluie, son vent… on ne va pas rappeler l’épisode de la tente!
Comme un clin d’oeil du destin, nous quittons Picton dans la brume, impossible de distinguer quoi que ce soit à quelques mètres.
Avec la courte nuit que nous venons de passer, nous profitons des 3h de traversée pour récupérer un peu. A notre arrivée à Wellington, la météo n’est pas beaucoup plus clémente…
Nous partons en visite dans ville et heureusement au bout de quelques heures, le soleil fait son apparition. Nous sommes assez conquis par Wellington, une ville à taille humaine où il semble faire bon vivre. A l’heure de la pause déjeuner, nous croisons beaucoup de gens qui font leur jogging sur les quais, d’autres qui partent à la salle de sport.

Après cette première balade dans les rues de la ville, nous nous accordons un petit plaisir dans un fish & chips et puis direction Te Papa Museum, LE musée de la ville, et même du pays.
Nous faisons le choix de visiter la partie consacrée aux Maoris et à leur histoire.

 

En partant, nous avons à peine le temps de découvrir une expo sur la participation des Néo-Zélandais à la première guerre mondiale. On espère avoir le temps d’y revenir le lendemain puisqu’on nous fait gentiment comprendre qu’il est bientôt 18h et qu’il faut se diriger vers la sortie!

 

Pour cette première nuit dans l’île du Nord, nous partons dans un camping à Porirua, à une trentaine de kilomètres de Wellington. Demain nous retrouvons Arnaud (notre ami Toulousain) qui va refaire un bout de chemin avec nous.

Mardi matin, le moral n’est pas au top: la bruine fait son retour. Mais nous retrouvons vite le sourire à Wellington quand nous apercevons la petite tête d’Arnaud qui vient passer ses deux dernières semaines dans le pays avec nous.
Pour cette matinée (pluvieuse), il a prévu d’acheter quelques souvenirs, ce qui nous laisse le temps de terminer notre visite au musée. On y apprend entre autres que près de 3500 néo-zélandais, envoyés en soutien de l’armée britannique, sont morts dans le détroit des Dardanelles en 1915.

 

Après cette matinée historique, nous repartons nous balader dans la ville et… alleluia, le soleil est revenu!

Pour le déjeuner, nous découvrons une chaine de fast food locale: le Burger Fuel… qui vaut le détour!

Et puis en fin d’après-midi, nous faisons un petit détour dans une brasserie, le « Black Dog », qui produit ses bières artisanalement sur place.Pour les amateurs de bière, sachez que la Nouvelle-Zélande possède de très nombreuses micro-brasseries où l’on peut se procurer de la « craft beer », comprenez bières artisanales… Très goûtues, de styles britanniques, américaines, voire belges, ces houblons néo-zélandais sont un vrai régal. Bref, après cette pause, c’est l’heure de quitter la douceur de Wellington… direction le Nord de l’île pour atteindre le Coromandel demain, si tout va bien!

Quartier du Parlement