On lit un peu tout et n’importe quoi sur les blogs au sujet de l’arrivée en Iran. Il y a beaucoup de choses vraies mais aussi pas mal d’histoires qu’il faut prendre avec de la distance.

Pour arriver en Iran, vous avez en fait deux options:
 - faire faire son visa depuis la France. Ce qui veut dire aller à l’ambassade à Paris et perdre de nombreuses heures sur place. Si vous choisissez cette solution, vous devez déjà connaitre vos dates de voyage à quelques jours près.
 - acheter son visa à l’arrivée, ce que nous avons fait. Voici comment ça s’est passé pour nous.

Clairement, si vous avez l’argent, l’entrée sur le territoire iranien ne vous posera pas grand  problème.
La seule chose obligatoire en entrant est un certificat d’assurance que vous demandez à votre assureur. Pour ceux qui espèrent rentrer avec l’assurance carte bancaire (Visa, MasterCard ou AmEx), ça peut vous être refusé, c’est un peu à la tête du client. Des voyageurs que nous avons croisé ont connu cette mésaventure, ils ont du prendre une assurance en arrivant, autour de 50€ par personne. Avant même de faire votre visa, les douaniers vous demandent cette assurance.

L’étape suivante est l’obtention du visa. Son prix varie selon les nationalités. Au moment où nous sommes arrivés, c’était le même prix pour tout les pays de l’UE: 75€ (mieux vaut payer avec des €, c’est plus cher en US$).
Avant ça, il y a un petit interrogatoire au guichet:
 - pourquoi venez-vous? -Tourisme
 - pour combien de temps? - Trois semaines, voici notre billet retour
 - avez-vous une lettre d’invitation? - Non (en fait, elle n’est pas du tout obligatoire pour les Européens)
 - quelle est l’adresse de votre hôtel? - Première adresse trouvée dans le Lonely Planet, ils n’ont pas vérifié.

Comme dans tous les pays qui jouent sur la peur, les policiers tentent de vous impressionner par toutes ces questions, mais au final, ça passe!

Après avoir obtenu le tampon qui a une validité de 1 mois et valable pour une seule entrée sur le territoire (alleluia), il a fallu passer les contrôles… Et là, on ne sait pas pourquoi (peut-être à cause de nos nombreux tampons turcs), nous avons eu droit à un nouvel interrogatoire, dans un coin du hall. Nos noms, notre adresse, nos métiers… Et au bout de quelques minutes, nous avons enfin pu rentrer en Iran.

Au final, ça impressionne, mais ça passe. Il suffit d’être sûr de soi!

Une chose à ne pas oublier avant de partir en Iran: retirez l’argent nécessaire à votre voyage avant d’arriver dans le pays. Nos cartes bancaires ne sont pas acceptées là-bas. Il ne faut pas avoir peur de se balader avec 2000€ sur soi. De toutes façons, le pays est sûr, vous ne risquez rien!
Le change se fait en arrivant, au hall des départs de l’aéroport Imam Khomeini.

Dernière chose, n’espérez pas rentrer en Iran sans un dress-code respecté à la lettre.
Pour vous mesdames: foulard obligatoire. Vous pourrez seulement l’enlever à l’intérieur, quand vos hôtes vous inviteront à la faire. Dans votre valise aussi, des hauts à manches longues qui couvrent les fesses. Et forcément des pantalons ou des jupes longues et amples.
Pour ces messieurs: le t-shirt est accepté mais ne pensez pas mettre un short: c’est pantalon obligatoire, par tous les temps!

Ca a l’air compliqué comme ça, mais quand on est au courant, ça passe tout seul! Gardez quand même en tête que vous voyagez dans une dictature islamique.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire.

Iran