Lima, la ville des retrouvailles!

Le 29 décembre 2017

Les petites infos en +:

Trajet Tacna - Lima: 100S en semi-cama avec la compagnie Flores
Bus Gare - Miraflores : 1,50S / personne
Carte Sim locale avec crédit Internet Movistar : 53S
Restaurant: le Mama Olla, pour son ceviche et tout le reste

C’est un long trajet qui nous attend pour rejoindre Lima. Nous vous avons laissé jeudi 5 octobre dans la soirée. Nous quittions San Pedro de Atacama. Après un changement de bus à Calama, nous avons roulé jusqu’au petit matin pour être débarqués à Arica, dernière ville chilienne avant la frontière avec le Pérou.

De là, nous avons attendu un peu et nous avons pris un mini-bus pour Tacna, première ville péruvienne. En arrivant à la gare, nous avons tout de suite compris que nous venions de changer de pays. Tout y est beaucoup moins cher et comme dans beaucoup de villes de frontières, on y fait beaucoup de commerce.
Nous trouvons rapidement un bus pour nous conduire directement à Lima… 22h de route quand même! Il ne part qu’en début d’après-midi, nous avons donc le temps d’assister à un spectacle étrange. Dans le terminal de bus, des dizaines de femmes s’échangent entre elles toute sorte de marchandises: chaussures, manteaux, bouteilles de soda, olives, cigarettes, bouteilles d’alcool, chiffons, bref de tout! Et une fois en possession d’une belle cargaison, elles emballant tout ça dans des sacs, cachent les cigarettes dans les chaussures,

plient un tee-shirt autour d’une bouteille. Au bout de plusieurs minutes, je me décide à demander à ma voisine ce qu’elles font. On s’en doutait un peu et elle nous confirme qu’avec toutes ses copines elles sont des passeuses. Elles s’échangent comme ça les marchandises, car celles qui se font prendre par les douaniers ne perdent qu’une partie de la marchandise, le reste des produits arrive avec les autres passeuses, d’où tous ces trocs au milieu de la gare.

Elle nous aide également à passer commande pour notre déjeuner. Des serveurs circulent dans la gare et viennent ensuite vous livrer à votre place… la grande classe!
Après ce premier repas péruvien à base de poulet frit (ce ne sera pas le dernier), nous embarquons dans notre bus… Lima, nous voilà!

Comme prévu, il nous aura fallu 22h pour arriver dans la capitale. Un long trajet, avec des films bien pourris (en espagnol), des voisins bruyants… mais nous arrivons enfin à Lima. Nous trouvons rapidement un bus pour nous conduire vers le quartier chic de Miraflores. Nous n’avons pas trop le choix, c’est ici que se concentrent la plupart des hôtels de la ville. Mais avant d’en trouver un, on s’accorde une pause gastronomique: un Burger King! Eh bien, on apprécie (surtout leur connexion WiFi)!

L'effervescence dans la gare de Tacna

Nous commençons notre tour des hôtels et après une bonne heure de porte à porte on se pose enfin. Ce long voyage nous a pas mal épuisé mais heureusement une bonne douche nous redonne un peu d’énergie pour aller découvrir notre quartier. Toutes les

Le lendemain, c’est dimanche, et ici tout est un peu au ralenti. Ca tombe bien, nous aussi! On se remet tout doucement de nos deux jours de bus (sans oublier la journée de vélo et les réveils aux aurores à San Pedro de Atacama). On part quand même pour une balade le long de l’océan. Lima surplombe l’eau, c’est assez beau et agréable, une bonne bouffée d’air dans cette ville où le trafic est hyper dense. Nos pas nous conduisent à travers le quartier de Miraflores.

rues sont hyper bien entretenues, on sent que Miraflores doit être un peu à part dans cette immense ville. Notre balade nous conduit dans un bar où on s’offre notre premier Pisco Sour… un délice! Pour cette première soirée, on se lâche carrément... resto! On aurait eu tort de s’en priver, leur ceviche (LA spécialité du Pérou) est divin.

Après un dernier briefing avec les parents, qui arrivent demain soir, nous passons tranquillement la soirée avec un petit pique-nique sur la terrasse de l’hôtel.

Lundi, 9 octobre, c’est le grand jour… celui des retrouvailles! Mais il faut attendre la fin de la journée. D’ici là, nous avons pas mal de choses à faire. Nous commençons par une expédition à la laverie puis nous nous mettons à la recherche d’une carte SIM locale. Comme nous allons circuler en voiture de location pendant deux semaines, on préfère avoir un moyen de communication en cas de problème. Ça n’a pas été si facile… mais on y est arrivé.
L’heure de récupérer la voiture est ensuite arrivée. Encore une fois, il a fallu être hyper attentif pour ne pas avoir de mauvaise surprise au retour. Un passage au nouvel hôtel pour déposer les bagages et prendre possession des chambres et nous voilà partis en direction de l’aéroport. Heureusement qu’on avait prévu large, il nous aura fallu près d’une heure et demi pour y arriver. Un vrai casse-tête cette route… pour la première fois on a découvert le concept d’autoroute qui se termine sur un rond-point. Imaginez les embouteillages!
Bref, nous sommes quand même arrivés à l’heure pour réceptionner mes parents… Inutile de raconter le bonheur de les retrouver après tant de temps. Malgré la fatigue, et le long voyage depuis notre beau Gers, les bouchons du retour paraissent presque moins longs.
Après un petit repos, et une séance déballage des bonnes choses ramenées du pays: saucisson, foie gras, saumon fumé maison… et tout plein de petite choses qu’on avait commandées (merci à tout ceux qui nous ont gâtés) ainsi que d’autres surprises, nous partons tous les quatre pour un bon repas… devinez où? Au resto que nous avons testé samedi soir, c’était trop bon!

Le lendemain matin, la nuit a été courte pour mes parents qui ne sont pas vraiment remis du décalage horaire. Nous prenons le temps de savourer le bon petit déjeuner de l’hôtel et nous embarquons pour le centre-ville de Lima. C’est ici qu’on trouve la cathédrale, le palais épiscopal et tous les vieux bâtiments coloniaux. Une petite balade plus tard, nous quittons pour de bon la capitale (il y a plein de choses au programme des deux prochaines semaines), direction le Sud et la jolie côte de Paracas.

Cathédrale de Lima