Un week-end entre mer et montagnes

Le 27 août 2016

Ce matin petite expédition en vue… Départ pour Sour, à 90 km de Beyrouth. La ville est principalement musulmane et Matt et moi avons très envie de découvrir les vestiges romains ainsi que le port…
Mais avant ça, nous goûtons pour la première fois au knefé… LE petit déjeuner libanais, une sorte de brioche sucrée, fourrée d’un fromage tout aussi sucré (un vrai bonheur pour le régime).

Après cette pause gastronomique, il est temps de repartir. Nous avons de la chance il n’y a pas trop d’embouteillages sur la route. Ce n’est pas pour ça que le trajet sera facile… Au Liban, les panneaux de signalisation sont plutôt rares, même l’autoroute qui traverse le pays du Nord au Sud n’est pas indiquée. Heureusement nous sommes avec Michel et Carla qui peuvent demander leur chemin en libanais… Après plusieurs hésitations et quelques détours nous arrivons enfin dans la ville. Vue la chaleur, ce sera d’abord direction la plage. Chose extrêmement rare dans le pays, ici c’est gratuit. Plus au Nord, la plupart sont des plages privées avec des droits d’entrée assez chers. Première baignade au Liban dans une eau à 30 degrés… qui nous rafraichit quand même puisque dehors il fait plus de 35! Après une petite sieste, nous partons dans les rues de la ville, où se cachent des vestiges romains.

Une partie des 9 km de plage de Tyr

Avec Carla nous n’avons pas été très inspirées: nous portons un petit short en jean, assez peu courant dans les rues majoritairement musulmanes de la ville. Au fil de la promenade, nous atterrissons dans le petit quartier chrétien de la ville, où notre tenue est plus appropriée. Pour séparer les deux parties de la ville, le port, surplombé par une statue de la Vierge.

Nous tombons totalement sous le charme des ruelles de la ville. Et au détour d’une rue nous arrivons au bord d’un bar / resto qui surplombe une petite plage… Nous avons trouvé le cadre de notre dîner!

Le lendemain matin, nouveau départ… Cette fois pour Zahlé, où a grandi Michel. Nous avons déjà visiter la capitale de la Bekka, l’an dernier. La ville s’étend sur un immense plateau, derrière le Mont Liban à quelques dizaines de kilomètres de la frontière syrienne. D’ailleurs aujourd’hui il y a une fête et la sécurité est à son maximum, il y a des militaires à chaque coin de rue.
Nous retrouvons avec grand plaisir la famille de Michel… Comme l’an dernier Matt passera un très bon moment avec Nicolas (le papa), autour d’un excellent repas libanais.

En fin de journée, Matt et moi repartons à Beyrouth à bord d’un van. C’est le seul moyen de transport ici quand on n’a pas de voiture… Nous tombons sur un chauffeur très sympa, qui nous dépose à l’entrée du quartier où nous logeons, mais le long de l’autoroute! Après avoir retenu notre respiration nous nous lançons pour traverser… ouf, personne ne s’est fait renversé!

On est d'accord, la vue est plutôt pas mal...