Vers la côte Sud-Ouest

Le 5 juillet 2016

Nous décidons, de dormir sur place. Parce qu’il faut le dire, si on loue la voiture, on doit renoncer au camping tous les soirs.

Au réveil, vendredi, le paysage est complètement différent à cause des nuages (les premiers que nous voyons depuis notre arrivée).
Après une douche (sur la plage), on prend la route de Paleohora, une autre ville côtière du Sud de l’île. En chemin (parce que c’est un chemin caillouteux), nous tombons sur une forêt de cèdres, en bord de mer. Dimitri (un voisin crétois du camping de La Canée) nous en avait parlé mais jamais nous ne pensions la trouver.

Nous arrivons finalement à Paleochora en début d’après-midi… Une petite ville qui a perdu son charme, on ne croise que des tavernes (des petits restaurants) et des chambres à louer. La plage nous séduit tout de même pour un petit bain… Avec en prime une douche face à la mer.

Direction ensuite Sougia, une ville de bord de mer, un peu plus à l’Est… C’est tout près mais la route nous fait remonter dans la montagne. C’est d’ailleurs en altitude qu’on décide de passer la nuit, camouflés dans un petit chemin.

Au réveil dimanche matin (sous quelques gouttes), nous poursuivons notre route vers Sougia où nous avons prévu une randonnée. On se met en marche vers Lissos, un port antique de près de 3000 ans. Le spectacle à l’arrivée est grandiose: un vieux temple et des maisons romaines en très bon état.
Au retour, on se balade dans Sougia où là aussi les bars et les chambres à louer sont alignés. On tombe finalement sur une plage où beaucoup de Grecs sont en camping sauvage (il y a même des culs-nus): nous avons trouvé notre douche de la journée. Ensuite, nous nous installons sur une terrasse, c’est l’heure, la France affronte l’Irlande en 8ème de l’Euro.
Après  le match, départ direction Réthimnon… Au Nord de l’île.
Comme la veille, on décide de s’arrêter en montagne pour dormir.

C'est parti pour 10 jours de vadrouille sur l'île.

Nous quittons La Canée en début d'après-midi, direction la côte sud-ouest.
Après quelques arrêts dans des villages, et la visite d'une grotte en pleine montagne, nous arrivons à destination: l'Île d'Elafonissi.

Il s'agit d'un bout de terre (sans touristes, vue l’heure) qui se jette dans la mer. Et le couvher de soleil est à tomber: