Notre première étape était à Athènes. Forcément, comme dans toutes les grandes villes, nous avons privilégié les transports en commun. Oubliez le taxi, la circulation dans la ville est infernale. Nous avons tout fait en métro et surtout à pied.
Depuis l’aéroport, il est indiqué qu’il faut acheter un billet spécial (à 10€/ personne)… On l’a fait mais on s’est vite rendu compte que ce n’était pas la peine: il n’y a aucune barrière d’accès, ni aucun contrôle.  


Pour aller au Pirée, là aussi nous avons pris le métro (1,70€ le ticket): 30 min à peine depuis le centre-ville, et ensuite un bon quart d’heure de marche pour arriver jusqu’au port. Prévoyez large si votre quai est de l’autre côté.

En Crète, là, tous les trajets en transport en commun sont systématiquement contrôlés. Les bus de ville sont autour d’1,30€ le trajet (à racheter si vous changez de bus). Pour les liaisons entres les villes comptez au moins 10/15€ pour les distances minimum (vous ne traversez pas l’île pour ce prix!). En découvrant tous ces éléments sur place, nous avons opté pour la location de voiture.

 

Au final, à 2 pour plus de 2 semaines, ça revenait au même, et surtout nous avons pu aller où nous bon nous semblait! Le bon plan là-bas, c’est que les loueurs ne demandent que le permis. Pas de carte bleue, d’assurance… Tout se paye en cash au départ et ils récupèrent la voiture dans l’état, sans chercher la petite bête. C’est en tout cas ce qui nous est arrivé!

Pour ce qui est du bateau, n’oubliez pas de prendre des provisions: tout est hors de prix à bord. Si, comme nous, vous voyagez avec un petit budget, vous aurez droit aux places sur le pont. Arrivez tôt, les meilleurs endroits pour dormir sont pris d’assaut. Et donc prévoyez oreiller et surtout sac de couchage car la clim’ à bord est à son maximum!

Nous avons ensuite fait le choix d’arriver en Turquie en passant par l’île de Samos. Cliquez ici, pour savoir comment ça se passe.

Athènes et la Crète

Grèce

Juin - Juillet 2016