Saigon ne dort jamais

Le 6 mars 2017

C’est le grand jour, départ pour le Vietnam ce lundi 27 février. Nous arrivons à Ho Chi Minh City, capitale économique du pays, en fin d’après-midi. Avant même de récupérer nos bagages, nous devons passer au guichet des visas. Après avoir rempli un papier, donné une photo d’identité et d’autres papiers demandés… nous voilà à attendre le précieux sésame. Finalement, tout ira très vite et nous obtenons le visa demandé: trois mois avec entrées multiples! On est super contents et encore une fois merci à Chintana et Mathieu qui nous ont dépatouillé tout ça.

A la sortie de l’aéroport, premier contact avec la population locale qui n’est pas des plus agréables: il faut entamer la négociation avec les taxis! Après plusieurs minutes de négociations avec différents chauffeurs (on vous épargne toutes nos péripéties) nous trouvons finalement une voiture pour nous conduire dans la ville pour moins de 10$ on est plutôt contents!


Nous trouvons une chambre dans une des Guesthouses du District 1, le quartier des backpackers situé tout près du centre historique (merci à Pandora et Ronan pour l’adresse).
Nous commençons cette première soirée par une petite balade dans l’effervescence des rues du quartier et nous nous installons ensuite sur une des nombreuses terrasses (avec mini-tables et mini-chaises) pour prendre une petite bière bien méritée! Cette première bière sera partagée avec Carlos et Felipe, un espagnol et un portugais, rencontrée à la terrasse.

Petit aperçu des rues animées de Ho Chi Minh City

Mardi matin, nous partons à la découverte de Saigon. Une vraie découverte pour Matthieu. Pour moi qui suis venue il y a 10 ans (déjà?!), les choses ne me sont pas vraiment étrangères mais la ville a tellement évolué que je ne reconnais pas grand-chose!
Nous partons dans le quartier historique, pendant cette première balade, on découvre une ville qui grouille de tous les côtés: scooters, voitures, boutiques, marchands ambulants, travaux… rien ne semble pouvoir s’arrêter! Nous faisons un premier arrêt au « Palais de la Réunification », il s’agit de l’ancienne résidence du Président de la République à l’époque où le Vietnam était encore divisé entre le Nord et le Sud.

En sortant, nous nous dirigeons vers la Poste Centrale, signée Gustave Eiffel (évidemment) et puis nous découvrons, juste en face, la Cathédrale Notre-Dame. Mais elle est déjà fermée, il faudra revenir le lendemain pour la visiter.

Palais de la Réunification

Sur le chemin du retour nous passons devant tous plein d’édifices qui datent de la colonisation française, comme l’ancienne mairie (devenue siège du parti avec statue d’Ho Chi Minh sur la place) ou l’opéra.

Le lendemain, après un bon petit déj local au resto Hue recommandé par Pandora (elle avait raison, c’est excellent!), nous partons à la recherche d’une moto à louer pour le lendemain. Nous avons décidé de partir vers le Delta du Mékong et pour éviter les bus de touristes c’est la seule solution. Nous trouvons notre bonheur tout près de notre hôtel (An Shop) pour 10$ par jour.
A la mi-journée, nous pouvons donc reprendre notre visite du centre historique où nous l’avions laissée la veille. Comme la veille nous trouvons porte close à la cathédrale (11h30 / 14h c’est la pause déj’ ici, ça va tranquille!). Nous partons alors vers le musée de la guerre… là les portes rouvrent à 13h30, nous allons donc patienter dans un petit café!
A l’heure prévue, nous pouvons enfin entrer dans le musée. Tout autour du bâtiment, qui était le QG des Etats-Unis pendant la guerre, on peut voir des tanks, hélicoptères et autres avions de guerre. Puis, il y a toute une partie consacrée à une prison construite sur une île par les Français et conservée par les Américains pour enfermer (et souvent torturer) les opposants communistes. On commence à être bien calmés… Dans le bâtiment, les salles sont consacrées aux deux guerres du Vietnam: la première contre les Français et la seconde contre les Américains. Et l’expo est faite d’une telle manière que les Etats-Unis sont

vraiment montrés du doigts pour tout ce qu’ils ont fait dans le pays. Il faut dire qu’il se sont acharnés pendant presque 20 ans.Nous ressortons de là plutôt sonnés par toutes les images exposées puisque beaucoup de salles sont consacrées à des photos de victimes.

 

Nous nous dépêchons de revenir à la Cathédrale Notre-Dame avant la fermeture… ouf nous sommes à l’heure (heureusement que j’ai pris un foulard pour me couvrir les épaules, sinon je n’aurais pas pu rentrer, ce qui aurait été le comble!). Mais sitôt entrés, sitôt déçus: impossible de vraiment visiter le bâtiment, une barrière empêche l’accès aux allées. Ce sera donc une visite éclair.

 

Nous prenons ensuite quelques minutes pour boire un bon café frappé dans les rues de la ville et c’est déjà l’heure de refaire nos sacs.

Demain, nous partons pour le Delta du Mékong… qui devrait nous offrir un peu plus de calme que Saïgon, qui malgré toute cette agitation nous a séduits!

Cathédrale Notre-Dame
L'ancien Hôtel de Ville devenu Siège du Parti