Retrouvailles à Yangon

Le 24 juin 2017

Ce vendredi 26 mai, le réveil est difficile à Naypyidaw… Quelques heures de sommeil (à peine 3 en fait) et nous voilà partis pour Yangon, l’ancienne capitale du pays qui en est encore le coeur économique. Mais la fatigue ne nous aura pas, nous sommes tout contents de savoir que nous allons retrouver Annabelle et William, nos amis de Singapour qui sont venus passer un week-end prolongé avec nous!

Mais avant ça, nous avons 5h de bus et une bonne heure de taxi pour arriver dans le centre de la ville. Yangon est la capitale des embouteillages. Une explication très simple à ça: les deux-roues sont interdits ici. Pourquoi me direz-vous? Il y a plusieurs explications… l’une d’entre elles, qui revient souvent, serait que le fils d’un général de la junte s’est tué sur son deux-roues et du coup, paf, interdiction de rouler en moto dans la ville depuis de nombreuses années! Quoi qu’il en soit c’est interdit et donc il y a des bouchons monstres!  Mais nous arrivons finalement en début d’après-midi dans notre hostel où nous retrouvons Annabelle et William qui sont arrivés depuis un peu plus d’une heure. Après un petit en-cas, nous nous lançons dans une grande balade dans les rues de Yangon, nous passons principalement dans les anciens quartiers coloniaux où les bâtiments sont restés  magnifiques pour certains, d'autres ont carrément été entièrement refaits.

Malgré la chaleur, nous passons une bonne partie de l’après-midi à visiter. Nous faisons notamment un arrêt à la pagode Sule, la plus vieille de la ville. Et puis nous passons la soirée tous les quatre dans un marché de nuit, près du fleuve (qu’on ne voit pas), à manger quelques spécialités birmanes!

Le lendemain matin, la chaleur de la veille nous semble bien loin. Nous découvrons une pluie battante… la mousson est en train d’arriver. On y avait échappé jusqu’à présent mais là, nous y sommes! Malgré cette météo pas très encourageante, nous partons vers les différents marchés de la ville, au moins nous y serons un peu abrités.

L’expérience est assez unique… Nous passons dans un premier marché consacré aux tissus, vêtements, couvertures, il y a même des couturières. Comme partout ici, chacun est spécialisé dans un domaine et ça fourmille de partout. Nous passons ensuite dans les bâtiments consacrés à la viande… là c’est une autre ambiance et surtout une autre odeur! Et franchement, en voyant ça, nous comprenons pourquoi nous sommes malades un jour sur deux dans ce pays. D’ailleurs au bout de quelques minutes, mon estomac me fait signe qu’il faut partir et j’attends le reste de la petite bande à l’extérieur. Enfin, pas vraiment à l’extérieur puisqu’il s’est remis à pleuvoir!

Entre les différents marchés, il y a tous les vendeurs de fruits et légumes. Là encore, tous le monde ne propose pas les même produits, chacun n’a que 4 ou 5 articles. Certains sont installés au milieu de la route et il y a très peu de marchandise. On comprend cette disposition quelques minutes plus tard quand un véhicule passe dans la rue, en fait ils passent pile entre les roues! Aucune perte de place, tout le monde a son petit espace.

Nous profitons d’une accalmie pour aller jusqu’à un autre marché, un peu plus touristique, mais pas non plus attrape-touristes. C’est là que nous décidons de prendre le déjeuner dans un food court où chaque cuisinière se bat pour qu’on s’assoie à sa table. C’est presque dérangeant, elles crient plus fort les unes que les autres, nous prennent par le bras… finalement nous choisirons celle qui crie moins fort que les autres!

Après cette pause, nous décidons d’aller jusqu’à la fameuse Pagode Shwe Dagon… à pied! Nous sentons que le beau temps revient petit à petit et surtout nous ne voulons pas y arriver trop vite, la plus belle lumière pour l’admirer n’est qu’en fin de journée. Nous passons dans différents quartiers de Yangon, plus ou moins bien conservés. Et puis nous passons devant l’entrée du Zoo de la ville… on hésite un peu mais finalement on entre. Ce n’était pas la meilleure idée de la journée, si nous avions oublié que nous étions au Myanmar, on nous le rappelle bien ici. Les conditions dans lesquelles vivent les animaux, sont très loin de ce

qu’on peut connaitre dans nos pays. Nous avons tous mal au coeur de voir ces animaux (lions, tigres, ours, éléphants…) enfermés dans des cages minuscules. Tous ont l’air déprimés… Après les avoir vus en liberté en Afrique, ce spectacle nous fait vraiment mal au coeur. Bref, si vous passer à Yangon, n’y allez pas!

Nous sommes finalement sortis de cet endroit pour nous retrouver sur les bords du lac Kandawgyi, une vue très agréable et reposante après ce que nous venons de voir.

Nous profitons rapidement de l’endroit et puis nous nous dirigeons vers la fameuse pagode. Il nous reste encore près de 2km, et nous craquons pour un taxi! Enfin nous arrivons au pied de la pagode. Pas de short pour les garçons, ils doivent emprunter un longuy pour la visite! Et c’est parti pour la découverte de ce lieu assez magique. Au milieu des touristes occidentaux, des visiteurs venus de tout le pays mais aussi de Thaïlande principalement pour se recueillir et prier. Et nous avons eu raison d’attendre la fin de journée pour y arriver, la lumière descendante sublime les couleurs.

Comme souvent dans les endroits touristiques, nous sommes nous aussi des attractions. Beaucoup de locaux nous prennent en photo, plus ou moins discrètement et d’autres osent venir vers nous pour avoir un selfie ou même une photo posée avec toute la famille!

Après cette jolie visite, nos jambes n’ont qu’une envie se reposer un peu. Après un bref retour à l’hôtel, Annabelle et moi craquons pour un massage de pieds. Après cette journée de marche, nous l’avons bien mérité! Les garçons nous attendent, devinez où… pas à l’église non, dans un bar bien sûr!

Le lendemain, la météo s’est encore un peu dégradée. La pluie qui avait fait son retour en fin de journée la veille ne s’est pas arrêtée. Nous apprenons en fait qu’un cyclone a touché la côté Nord Ouest du pays et ce sont les restes de cette dépression qui s’abattent sur nous en ce moment.
Pour cette journée, nous décidons donc de prendre le train qui fait le tour de la ville. C’est a priori un voyage a part entière… voyons voir ce que ça donne!Une accalmie nous laisse juste le temps d’arriver à la gare la plus proche de notre hôtel. Et nous embarquons…

C’est un peu comme le RER parisien, il fait le tour de la ville et dessert toutes les banlieues. Nous passons dans des quartiers qui nous paraissent de plus en plus pauvres. Et la pluie n’égaie pas vraiment le tableau. Après quelques minutes d’hésitation, nous

descendons finalement à un arrêt où il semble y avoir un marché. Et c’est bien ça. On avait trouvé celui de la veille dans Yangon plutôt insalubre… ce n’était rien en fait! Avec les litres d’eau qui sont tombés en quelques heures, le lieu est carrément inondé. Nous marchons comme nous pouvons dans une eau noirâtre, au milieu des étalages de légumes… encore une expérience inoubliable! On sent des regards très surpris sur nous « mais qu’est-ce qu’ils sont venus faire ici ceux-là? ». Effectivement, nous sentons qu’il n’y a pas souvent de touristes ici, nous sommes avec les locaux et malgré les conditions, on aime plutôt ça! Heureusement qu’Annabelle et William aiment les mêmes choses que nous en voyage, c’est même Annabelle qui insiste presque pour tenter de trouver un endroit où manger. Nous tombons sur la « cantine » du marché… bon on va arrêter de prendre des risques: ce sera riz blanc pour tout le monde, avec une salade de papaye (bien épicée) pour relever tout ça! Pour le dessert, mangues toutes fraiches du marché, un délice!

Et puis c’est le moment de quitter ce lieu assez improbable. Mais avant ça, nous avons encore une bonne heure d’attente pour le prochain train. On ne se lasse pas de ce spectacle. Sur les quais ce sont plutôt les marchands de gros qui attendent le train pour charger leur marchandise. Le train arrive enfin. Il nous ramène vers Yangon, tout en finissant le tour de la ville. Nous avons presque deux heures de trajet encore, pendant lesquelles défilent des habitations, des villages, des banlieues mais aussi des visages et des regards assez surpris…
 

De retour dans le centre-ville nous faisons une petite pause à l’hôtel. Le temps d’appeler les mamans pour la fête des mères et aussi d’organiser le départ du lendemain. Annabelle et William repartent à Singapour, nous, nous prenons la direction de Hpa An au Sud. Nous passons ensuite une dernière soirée tous les quatre dans un petit resto pas trop loin de l’hôtel… il ne s’agirait pas de trop s’éloigner si la pluie devait faire son retour.

Lundi 29 mai, nous nous réveillons encore sous des trombes d’eau. Là, pas de doute, la mousson est arrivée! Une petite accalmie nous permet malgré tout de profiter d’une dernière balade jusqu’aux anciens ministères. Mais très vite, la pluie est de retour, heureusement il y a un petit café tout près. C’est là que nous passons la fin de matinée en attendant que la météo se calme. Mais rien n’y fait et il est temps de partir pour notre dernier déjeuner tous les quatre: des Chan Noodles, les meilleures de la ville d’après les Toulousains rencontrés… et on confirme c’est un régal! De retour à l’hôtel, il est temps de quitter la ville… la route jusqu’à la station de bus est encore longue: plus d’une heure au total! C’est là que nous quittons Annabelle et William… mais pas pour très longtemps, nous allons repasser très vite chez eux à Singapour avant de quitter l’Asie.

Une fois à la gare routière, notre chauffeur de taxi veut nous faire monter dans un bus bien précis (histoire de toucher sa petite commission). Nous arrivons à lui résister et après une petite balade dans la gare nous trouvons notre bonheur. Départ dans une petite demie-heure pour Hpa An à un prix plus que décent! Nous voilà donc sur la route pour le Sud, où nous allons retrouver Amélie, Guillaume et Julien… on ne pensait pas se revoir si vite!

Les petites infos en +

Transports
Bus Naypyidaw - Yangon : 7.300K / personne
Taxi gare routière / centre-ville : 7.000K
Ligne de train autour de Yangon: 200K / personne / trajet, reprendre un ticket à chaque trajet
Bus Yangon - Hpa An : 5.000K / personne

Visites
Pagode Sule : 3.000K / personne
Pagode Shwedagon: 8.000K / personne
Zoo : 3.000K / personne

Massage des pieds dans le prolongement de la 19e rue: 10.000K pour une heure