Un long périple vers Cancún pour les retrouvailles

Le 4 octobre 2017

Que ce voyage a été long! Sydney - Santiago - Bogotá - Panama - Cancún!
Nous partons le mardi 25 juillet de Sydney et nous arrivons finalement le mercredi 26 à 21h au Mexique, avec 15h de décalage horaire. Pour la faire courte, nous décollons de Sydney avec déjà 2h de retard, ce qui nous fait manquer notre correspondance pour Bogotá. Après quelques heures passées dans un hôtel de Santiago (payé par la compagnie) nous pouvons enfin décoller pour la Colombie, avec encore deux heures de retard, sinon ce n’est pas marrant. De là, nous avons encore quelques heures d’attente avant de prendre notre vol pour Panama, qui lui aussi décolle avec du retard. Et enfin nous montons dans le dernier avion de ce périple, direction Cancún… On a voulu raconté brièvement, mais c’est quand même long!

Bref, nous voilà à l’aéroport de Cancún, un peu avant 22h, oui on perd encore du temps parce qu'à l'arrivée ils fouillent nos sacs. Une vraie inspection, tout est ouvert... encore 30 min de perdues. A la sortie, on doit encore récupérer la voiture louée pour pouvoir voyager dès le lendemain avec les parents de Matthieu. Une nouvelle fois, c'est toute une aventure. Notre loueur n’est pas vraiment tout proche du terminal et en fait, en essayant d’y aller à pied (de nuit avec les sacs), on nous dit que c’est dangereux. Après avoir essayé quand même, on se rend compte qu’effectivement c’est impossible. Du coup, retour à l’aéroport où on trouve une navette pour nous y conduire, tout ça pour ça ou comment perdre quasiment une heure pour rien. Après quelques minutes à l’agence, nous récupérons notre carrosse puis direction le centre-ville où nous avons réservé une chambre. Autant vous dire qu’on ne fera pas long feu après deux jours passés dans les avions!

Les petites infos en +:

Si vous louez une voiture chez « Firefly », low cost de Hertz, il vous suffit de monter dans une navette Hertz pour qu’on vous conduise là-bas.
Bien sûr, prenez un maximum de photos de la voiture avant de partir, pour ne pas avoir de souci lors du retour.

Ce jeudi 27 juillet, on essaie de dormir, mais avec le décalage horaire, la grasse matinée est difficile. Il y a aussi certainement un peu d’excitation: Isabelle et Patrick, les parents de Matthieu, arrivent aujourd’hui. Bon, eux aussi ont décollé avec deux heures de retard! Atterrissage prévu vers 18h.
En attendant, on essaie de travailler un peu dans la matinée et puis on sort quand même la tête de l’hôtel. On avait presque oublié à quel point il peut faire chaud… On se balade dans le quartier et on trouve une place où tous les locaux sont en train de manger. Ça tombe bien, on a un petit creux. Premiers tacos et empanadas… et c’est franchement bon!
Après une nouvelle petite balade, retour à l’hôtel où on ne résiste pas une petite sieste, là, on sent bien la fatigue. Et puis en fin d’après-midi, direction l’aéroport.
Un trajet qui sera marqué par une petite mésaventure. Un policier nous arrête et nous annonce que Matthieu a fait un excès de vitesse. Sauf qu’on sait très bien que c’est faux. Il veut voir le permis de Matthieu et on fait l’erreur de le laisser s’en saisir. Il nous dit que pour le récupérer il faut

Une belle trotte! On a quand même gagné une journée avec le décalage

passer devant un juge le lendemain et/ou payer plus de 100€ d’amende! Mais bien sûr monsieur… On nous avait dit que la police était corrompue mais on ne pensait pas y être confrontés dès le premier jour! Heureusement que je me débrouille pas trop mal en espagnol… mais le temps presse, les parents de Matthieu vont arriver. A force de négocier et de râler (de s’énerver aussi on peut le dire), on tombe d’accord sur 25€, ça fait ch*** quand même mais on ne s’en sort pas trop mal.

Enfin, on reprend notre chemin pour l’aéroport. Et là encore, on est confronté aux autorités qui ne laissent personne entrer dans le hall des arrivées… à part les chauffeurs de taxi! Le vigile a le malheur de détourner la tête et encouragée par les locaux, je me faufile jusqu’aux arrivées. Et enfin… je retrouve les parents de Matthieu qui viennent d’atterrir!
Ils sont ravis d’arriver et de nous retrouver… Plus d’un an qu’on ne s’était pas vus, ça commence à faire!
Cette première soirée tous les quatre se déroulera dans le quartier de notre hôtel, de terrasse en terrasse, pour commencer à apprécier les spécialités locales, mais aussi ces moments en famille!

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil et une matinée dédiée à l’organisation des prochains jours, nous quittons Cancún et la côte… direction l’intérieur des terres. Premier arrêt: Valladolid.