Un long retour vers Lima

Le 3 janvier 2018

Les petites infos en +:


Metropolitano de Lima: il faut acheter un passe à 5S (vérifiez bien quand on vous rend la monnaie…) ensuite 2,50S / trajet
Cathédrale de Lima : 10S / personne
Musée Lorca : 30S / personne

Ce mercredi 25 septembre nous entamons un (très) long trajet entre Cuzco et Lima… en voiture! Eh oui, il faut ramener notre carrosse, le laisser à Cuzco revenait vraiment trop cher. A 8h pétantes, nous voilà donc partis vers Nazca, situé sur la côte. Il nous faut donc traverser tout le pays (et surtout passer les Andes)… Heureusement que les paysages sont magnifiques parce que la route est vraiment tortueuse. On s’accorde quand même quelques pauses pour profiter de tout ça et reposer le pilote!

La nuit tombe et nous ne sommes toujours pas arrivées à destination. Il n’y a quasiment plus que des camions sur la route et ils ont l’air très pressé. Après quelques frayeurs, nous arrivons enfin à destination… il est 20h! Si on fait les comptes, ça fait 12h de voiture dans la journée.
Inutile de dire qu’on est épuisés en arrivant. Nous déposons nos sacs dans le petit hôtel que nous avions pris avec mes parents et partons dîner sur la Plaza de Armas. On ne fait pas long feu… on est véritablement KO.

Jeudi matin, nous prenons le temps de nous réveiller. Il ne nous reste « que » 4h de route jusqu’à Lima, on ne va pas se presser.
Nous reprenons la route en fin de matinée et à la sortie de la ville un barrage de police. Pour la première fois en un peu plus de deux semaines, nous nous faisons arrêter. Si vous vous souvenez ça nous était arrivé au Mexique et on avait du payer pour qu’on nous laisse partir. On a entendu dire qu’ici c’est un peu pareil avec les touristes. Et ça ne manque pas, le policier tient absolument à s’emparer des papiers de Matthieu or tout le monde (surtout le loueur) nous a prévenu « ne lâchez jamais rien, montrez vos papiers sous toutes les coutures, mais gardez-les fermement en main ». C’est ce que fait Matthieu. Le policier tente de s’en

emparer mais Matthieu ne lâche rien et après quelques mots échangés, nous repartons sans plus d’histoire.

Sur la route, nous décidons de faire une étape à Paracas, vous savez ce joli village d’où nous étions partis pour les Islas Ballestas au début de notre périple. C’est l’heure du déjeuner et on craque pour une terrasse face à l’Océan. Une balade les pieds dans le sable (on en profite, on ne devrait pas retrouver ça d’un petit moment) et nous reprenons notre chemin. C’est la dernière partie de ce retour infernal, théoriquement dans 2/3h nous devrions arriver. Mais dans la pratique, ça a été bien différent… presque 5h supplémentaires passées dans la voiture car à l’approche de la capitale le trafic est devenu de plus en plus dense, jusqu’à ce qu’on se retrouve dans des bouchons pire qu’à Paris (c’est vous dire!).
Enfin, en début de soirée, nous garons notre bolide, nous devons le rendre demain matin… tout propre, c’est écrit dans le contrat de location. Comme la veille, on tombe de sommeil après ces longues heures dans la voiture.

Au réveil vendredi, c’est la mission nettoyage de la voiture et heureusement il y a une station service tout près de l’hôtel. Une heure plus tard, nous la déposons enfin, soulagés de n’avoir eu aucun problème!
Une petite balade dans le quartier Miraflores qu’on commence à connaître et nous partons en Metropolitano, une sorte de bus-métro, dans le centre historique. Nous y étions passé rapidement avec mes parents, on va essayer de découvrir un peu plus. Nous attaquons par la visite de la cathédrale où on peut notamment visiter une ancienne crypte découverte il y a quelques années à peine sous le bâtiment.
Nous avons ensuite pris le temps de nous balader dans les rues piétonnes et de visiter différentes églises, comme la Basilique San Francisco et sa jolie place. A l’intérieur, « San Judas » est vénéré, un peu étrange pour nous… il est ici le saint des causes désespérées. Et puis nous sommes rentrés vers Miraflores, dans un Metropolitano bondé qui nous rappelait nos pires heures parisiennes.

Samedi matin… grasse matinée! On se dit qu’on la mérite après le marathon sur les routes des trois derniers jours. Nous sortons à la mi-journée et comme la veille nous passons un peu de temps à flâner à Miraflores. Et retour dans le centre historique (comme si l’expérience du Metropolitano de la veille ne nous avait pas suffit).

Cette fois nous découvrons la Plaza San Martin et les bâtiments coloniaux qui l’entourent, nous faisons aussi plusieurs petites visites: la Casa de la Literatura, celle de la Gastronomia Peruana… Alors que nous faisons une pause sur la Plaza de Armas un groupe d’étudiants nous accostent. Ils ont pour nous quelques questions… en anglais! C’est un exercice pour l’université, nous sommes donc filmés pendant cette petite interview qui leur servira pendant leur prochain cours. Alors que le questionnaire est terminé, tous les trois ont des cadeaux pour nous: un magnifique mug et un jeu de cartes, le tout consacré au Machu Picchu, c’est de toute beauté. Mais il est impossible de refuser sans les vexer, nous repartons donc avec nos jolis souvenirs… parfait pour alourdir les sacs! Nous reprenons ensuite le Metropolitano pour rentrer vers Miraflores, heureusement, il y a un peu moins de monde que la veille! Nous passons cette dernière soirée à nous balader un peu et puis pique-nique à l’hôtel!

Plaza San Martin

Nous partons alors en direction du Museo Larco, LE musée à faire à Lima, en plus de traiter des Incas, il nous amène surtout à la découverte de toutes les civilisations qui les ont précédés. Et il y en a eu… un nombre incalculable. Chaque région avait son dieu, ses rituels, son organisation, ils étaient beaucoup plus organisés et développés que l’Europe à la même période. Vous l’aurez compris, ce musée nous a vraiment conquis et on y a appris une foultitude de choses. Si vous deviez ne passer qu’une journée à Lima, ne manquez pas cet endroit, vraiment! Comme nous sommes très lents, nous passons plus de 3h ici. Mais ce n’est pas bien grave, nous ne sommes pas pressés.C’est comme ça que nous sommes les dernier visiteurs à quitter l’endroit. Un Uber plus tard, nous sommes de retour à l’hôtel où nous attendons sagement l’heure de partir. Enfin, nous arrivons à la gare… direction le Nord et Huaraz!

Dimanche 29 octobre, c’est notre dernier réveil à Lima. Ce matin, nous prenons le temps de passer quelques coups de fils et forcément ça prend pas mal de temps surtout en restant quasiment 1h à chaque fois. Nous passons aussi pas mal de temps à essayer de rattraper notre retard sur le site, mais c’est pas gagné!C’est comme ça que nous quittons l’hôtel aux alentours de 15h seulement!