Sommet franco-belge entre Kalaw et le Lac Inle

Le 22 juin 2017

Ce jeudi 18 mai, après un réveil matinal une fois de plus, nous quittons Bagan, ses temples et ses stupas… nous voilà en route pour Kalaw. Dans le bus nous sympathisons avec Hélène, une Belge et Amélie, Guillaume & Julien, des Toulousains.
Après presque 7 heures de bus, nous sommes débarqués tous les six, devant l’hôtel que nous avons réservé. Hélène a aussi pris

une chambre dans cet hôtel, les trois Toulousains décident de nous suivre. Nous avons tous en tête de débuter dès le lendemain une rando de plusieurs jours qui doit nous conduire jusqu’aux bords du Lac Inle. Nous partons donc ensemble à la pêche aux infos… A peine arrivés chez Uncle Sam (la référence d’après ce qu’on nous a dit), nous nous décidons pour la marche de trois jours avec un départ dès le lendemain matin 8h.

En attendant, nous profitons de cet après-midi libre pour nous balader dans les rues de Kalaw. Rien de très excitant à part une stupa recouverte de verre qui brille de mille feux. Pendant notre balade, nous tombons sur le marché de la ville, il y a d’abord les allées avec tous les produits secs… Mais en s’enfonçant un peu plus dans la ville, nous tombons sur les marchands de frais. Tous sont installés à même le sol, sur une petite bâche. Et par terre, se suivent les petits marchands de tomates, de salade, d’agrumes et puis arrivent ceux qui proposent la viande et la poisson… certains font même les deux! Là encore, il faut avoir l’estomac accroché. C’est ça la Birmanie, plein de petits vendeurs (sur les marché mais partout dans les villes et les villages), chacun propose des choses bien spécifiques, il n’est pas question de se diversifier, chacun reste dans son domaine.

Après cette balade, nous sommes de retour à l’hôtel pour préparer nos sacs. Nous partons le lendemain, avec nos petits sacs (génial!). Les gros restent à l’agence et seront amenés à notre hôtel le jour de notre arrivée sur le lac Inle, grande classe.
Pour cette première soirée à six, nous partageons un petit apéro à la terrasse de notre hôtel et partons manger des Chan Noodle (spécialité birmane) avant de filer au lit… il faut être en forme le lendemain!

Ce vendredi 19 mai nous attaquons notre trek. Après avoir rempli les dernières formalités chez Uncle Sam, nous faisons la connaissance de Nam Num, notre jeune guide de 21 ans. Elle parle très bien anglais et connaît même quelques mots de Français, pas étonnant quand on voit le nombre que nous sommes à visiter ce pays!
Les premiers kilomètres nous font traverser des champs de gingembre et de thé et nous arrivons sur un magnifique point de vu pour la pause déjeuner. Tout est très bien organisé, les groupes de marcheurs se retrouvent tous ici… On a l’impression d’avoir tous eu la même idée au même moment! La matinée se passe bien mais j’oublie quand même de signaler le petit problème intestinal de Matthieu ou plutôt des garçons. Julien dans la nuit, Matthieu dans la matinée et Guillaume dans l’aprem, tous trois auront mal digéré la viande qui accompagnait les Chan Noodle hier soir… Pas facile quand on part sur une rando de trois jours et plus de 60km! A croire que les filles sont plus robustes!

Après avoir profité de la vue, nous nous remettons en route à travers des paysages assez spectaculaires. De grandes collines où nous apercevons des locaux à l’oeuvre. Nous traversons des villages où les gens ne parlent pas Birman, ils ont leur propre dialecte. C’est dans un de ces villages que nous allons passer la nuit. Nous y arrivons en milieu d’après-midi, notre petit groupe est conduit chez Oussaman, un homme d’une soixantaine d’années qui est seul en ce moment parce que sa femme est partie avec ses enfants pour un pèlerinage de plusieurs jours.

Malgré les installations assez sommaires, nous avons droit à une douche, au bac mais douche quand même! Il faut juste faire attention à ce qu’on ne nous voit pas, puisque ce petit espace est en bordure du chemin qui traverse le village.

Après cette petite pause, nous nous retrouvons tous devant la maison d’Oussaman à jouer avec les enfants du village. Une sorte de balle aux prisonniers où ils ont pas mal de techniques de diversion…
Et puis nous avons eu droit à un super repas préparé par notre guide. Et à force d’insister elle et Oussaman sont venue passer quelques minutes autour de la table avec nous. Nous avons terminé la soirée à la belle étoile à admirer le magnifique ciel dégagé au-dessus de nos têtes…

Le lendemain matin nous avons repris des forces pour la deuxième journée de marche qui nous attend, la plus longue: 23km! Notre guide nous réveille à 6h et elle ne tarde pas à nous servir un super petit déjeuner.
Le temps de dire au revoir à Oussamane (et pour moi d’oublier mes claquettes), nous voilà repartis sur les chemin. Et la journée attaque fort avec une belle montée. La suite de la matinée est plus « plate » et nous avons droit à un déjeuner dans une ville en bordure de route. Après ça, nous repartons dans la campagne ou nous croisons beaucoup de femmes en tenue traditionnelle.
Après quelques heures, enfin, nous arrivons au point que nous attendions depuis le matin: une rivière où on peut se baigner! Cette trempette nous fait le plus grand bien mais il est déjà temps de repartir… Il reste une heure de marche encore!
Notre guide ne nous avait pas menti, à l’heure prévue nous arrivons chez notre deuxième hôte, on est un peu VIP, nous dormons chez l’épicier du village qui a une maison en dur et même une douche un peu à l’écart des regards. Dans ce village, la spécialité c’est la fabrication de paniers en bambou… il y en a devant la plupart des maisons.
Ce soir, nous profitons de cette dernière soirée à l’écart de la civilisation autour du super repas préparé une nouvelle fois par notre guide.
En ce samedi soir, on pense forcément aux copains qui sont tous réunis pour le mariage de Fab et Léna… Félicitations les amoureux!

Dimanche 21 mai, troisième et dernière étape de notre trek jusqu’au lac Inle. Comme la veille, nous sommes réveillés à 6h pour attaquer le plus rapidement possible et laisser derrière nous la montée infernale qui lance la journée. Sur cette dernière partie, nous quittons progressivement les montagnes et leur relative fraicheur… surtout on sent de plus en plus la chaleur nous envahir! Les derniers kilomètres seront même un peu difficiles, surtout pour Matthieu qui finit en claquettes… ses chaussures ont fini par lui faire des ampoules avec la chaleur!
Enfin, après 62km parcourus depuis 3 jours, nous arrivons sur les bords du lac Inle! C’est là que nous prenons un dernier déjeuner préparé par notre guide qui nous fera des adieux très rapides avant de nous faire embarquer sur un petit bateau. Direction Nyaung Shwe et notre hôtel avec piscine tout près du Lac Inle!

Photo finish! 

Les petites infos en +

Treck Kalaw / Inle avec l’agence Uncle Sam.

Pas besoin de réserver: 40.000K / personne pour les trois jours avec guide. Nuits et repas compris, restent à payer les boissons sur la route