Premiers jours au Liban...

Le 25 août 2016

Enfin… Après plus de 24 heures de transport et d’attente nous voici à Beyrouth, lundi 15 aout à plus d’une heure du matin! Le Liban ça se mérite: 8 heures de bus entre Plovdiv en Bulgarie et Istanbul… 12 heures d’attente à l’aéroport Atatürk… 1 heures de retard au décollage… 2 heures de vol… 1h d’attente pour le visa… 30 min pour trouver un taxi… Autant de route… et alleluia on retrouve la maison de Michel sur les hauteurs de Hazmieh (un des nombreux quartiers de Beyrouth)! Notre ami n’est pas là ce soir, mais il a confié les clés de l’appartement à Mansour, son voisin qu’on avait rencontré l’an dernier: un vrai personnage!

Nous sommes très heureux de retrouver cette atmosphère levantine qui nous a tant séduit lors de notre passage l’année dernière. Nous avons choisi de revenir pour connaitre un peu mieux ce pays qu’on apprécie déjà, et puis c’est l’occasion de voir quelques copains et surtout notre ami Michel qui a quitté la France depuis quelques mois. 

Forcément, mardi matin le réveil est assez tardif. Nous avions besoin d’une bonne nuit pour récupérer des jours précédents.
Nous passerons la journée à trier les dernières photos de notre séjour en Bulgarie. Et comme beaucoup d’entre vous l’on vu (et reçu) nous commençons à rattraper notre retard sur les newsletter.
En fin de journée, nous retrouvons enfin Michel. Il est de retour à Beyrouth après avoir passé le début de semaine à Zahle, la ville de ses parents où il travaille la moitié du temps.
Ce soir, première sortie dans les rue de Beyrouth… On retrouve un quartier que Matt adore: St Michel: une grande rue occupée par de nombreux petits bars et restos. C’est soirée ciné au « Memory Lane » un des QG de Michel et sa copine Carla.

Mercredi, nouvelle grasse matinée… On profite d’un bon lit et du confort d’un vrai appartement pour reprendre des forces. Une fois encore la journée sera très studieuse… En fin d’après-midi, Michel et Carla nous rejoignent pour un petit apéro sur la terrasse qui est le bienvenu!

Les filles ne tiennent pas en place, forcément, elles sont toutes floues!

Jeudi, enfin, on sort un peu la tête de l’eau… On s’accorde une petite ballade dans Hazmieh, là où vit Michel. Un des nombreux quartiers chrétiens (orthodoxe) de Beyrouth. On retrouve nos marques… Le Caddy (le supermarché de quartier), la WoodenBakery et le traiteur Massa sont toujours là ;)
Dans la journée, on se penche sur notre prochaine destination… L’Iran arrive à grands pas, on lance nos premières demandes de CouchSurfing…pour le moment, ce n’est pas vraiment un grand succès.

Ce soir (pour le plus grand plaisir de Matt), nous retournons à Saint Michel. Nos amis ont une soirée avec des cousins, nous en profitons pour faire une petite balade dans le Centre Ville qui est juste à côté. Il s’agit là d’un quartier entièrement reconstruit (après la guerre), derrière la fameuse Place des Martyrs où ont eu lieu les épisodes les plus marquants de l’histoire libanaise moderne.

C’est ici que se dresse la grande Mosquée Muhammad al-Amîn mausolée involontaire depuis 2005 de Rafic Hariri ancien Président du Conseil libanais assassiné à quelques centaines de mètres. A notre grande surprise, la Place de l’Etoile (encore assez agitée l’an dernier) est totalement vide… Personne en terrasse dans ce quartier où se dressent toutes les institutions du pays. Même les terrasses d’Uruguay Street si débordantes de vie l’année dernière sont désertes. Que se passe t’il dans ce quartier sunnite totalement réhabilité à la fin des années 90 par la famille Hariri? Les quartiers sunnites du Liban paieraient t’ils leurs récentes mauvais relations avec les pays sunnites du Golfe en ayant « soutenu » la cause de l’Iran chiite ces derniers mois? C’est bien ce que nous confirme tous les libanais rencontrés… Beaucoup d’entre eux travaillant des les pays du Golfe ont même été expulsés dernièrement.

Mosquée Muhammad al-Amîn

Vendredi, nouvelle journée de travail pour nous avant de partir en fin d'après-midi chez les parents de Carla qui vivent dans un autre quartier de Beyrouth. Au programme apéritif et repas libanais… avant de partir faire la fête à l’Ouest de la ville, au Decks on The Beach, un bar de nuit à ciel ouvert qui surplombe le Sporting de la ville. La vue est splendide!

La nuit sera courte… demain réveil matinal pour partir au Sud du pays vers Sour (appelée aussi Tyr), à moins de 30km de la frontière israélienne.