Port Elizabeth

Le 20 octobre 2016

Finies les montagnes… Nous arrivons ce dimanche 16 octobre à Port Elizabeth. Et ça fait du bien, car nous retrouvons le soleil… avec du vent, mais du soleil quand même.
Nous nous installons au Kings Beach Backpacker, une maison transformée en auberge, à quelques minutes à pied de la plage. Encore une bonne adresse de Clément d’Échappée Australe.
Dans l’après-midi, nous partons faire un petit tour dans le centre-ville. Comme c’est dimanche, les rues sont très, très calmes… Mais nous découvrons quelques bâtiments de l’époque victorienne.
Nous nous dirigeons ensuite vers le bord de mer. Malgré le vent (très fort), la balade est sympathique. Pour une fois, nous nous accordons un petit resto, ou plutôt une bonne adresse de burger, le « Something Good », une institution à Port Elizabeth! Et on comprend pourquoi: vue sur la plage, service impeccable et des burgers à tomber!
Dans la soirée, nous passons encore quelques heures à travailler sur le site: la connexion nous permet enfin de poster des photos!

Lundi matin, nous décidons de rester une, voire deux nuits de plus ici. Nous nous sentons bien et surtout nous avons besoin de nous poser un peu. Nous commençons la journée par travailler encore pas mal sur le site. A la mi-journée, nous partons enfin faire un tour sur la plage à côté du backpacker. Et franchement, avec le soleil, c’est bien agréable.

Dans l’après-midi, quelques courses sont au programme… ce sera un tour des malls de la ville car nous commençons à chercher le guide de la Namibie. Mais il reste introuvable.
Dans la soirée, nous profitons encore de la connexion pour avancer sur le site et travailler notre nouvelle rubrique sur les logements.

Kings Beach, justa à côté du backpacker

Mardi, nous décidons de partir dans le centre-ville. Comme souvent en Afrique du Sud, il est principalement noir. Les blancs restent en périphérie, dans des banlieues chics.
Nous commençons notre balade par le « Donkin ». Une colline qui domine la ville.

Et puis nous découvrons les quelques rues animées, bordées par des bâtiments de l’époque victorienne.
En début d’après-midi, direction SAMREC. Une sorte de centre qui prend soin des animaux sauvages retrouvés en détresse. Ils ont surtout beaucoup de pingouins. Ils étaient des milliers au début du siècle dans la région et, petit à petit, ils ont disparus à cause de l’homme (qui se régalait avec ses oeufs), de la pêche, des marées noires… Bref, c’est une sorte d’hôpital qui soigne aussi des oiseaux marins. La plupart des pensionnaires ont les ailes cassées et ne peuvent donc pas retrouver la liberté.

Après cette visite, grande décision: il faut laver la voiture. Après plus de 3 semaines sur les routes poussiéreuses, c’est intenable. Pour 5€, on ne va pas s’en priver, ils font l’intérieur ET l’extérieur. Dans la soirée, nous discutons avec Peter et Anita. Un couple de Belges (flamands) qui viennent de réceptionner leur van (un Volkswagen T2 acheté au Chili) au port de la ville. Ils nous proposent de venir avec eux le lendemain pour visiter l’usine Volkwagen de PE, la plus grande de l’hémisphère sud. Matt, bien sûr, est chaud bouillant, pour ma part ce n’est pas l’idée du siècle.

Au réveil mercredi, après 3 nuits dans le jardin du backpacker… nous remballons notre tente, entre deux averses. Encore une fois nous avançons un peu sur le site. Et puis nous rejoignons nos Belges à l’usine Volkwagen, Matt a réussi à me convaincre.
Dès l’arrivée, on comprend que c’est immense en voyant un parking gigantesque rempli de voiture neuves prêtes à être expédiées partout dans le monde. Nous l’apprendrons par la suite, le site est équivalant à 74 terrains de rugby…
Vous ne verrez pas de photos de la production car c’est tout simplement interdit d’en prendre. Nous avons pu voir comment les voitures étaient assemblées. Comme on peut l’imaginer, chacun effectue sa tâche et tout va très vite. Mais de le voir en vrai, c’est différent… et franchement impressionnant. Après la visite, nous avons pu déambuler dans une sorte de mini-musée avec des pièces anciennes. Et nous avons trouvé la voiture de nos rêves:

Mais il ne fait pas rêver! Notre super Toyota Avanza (toute propre) nous attend sur le parking… Cap à l’Ouest, direction la Garden Route!

Franchement, il est pas magnifique?