La magie du Delta d'Okavango

Le 13 novembre 2016

Le delta d’Okavango… un endroit qui nous faisait rêver depuis un moment. On ne pensait pas pouvoir y aller pendant ce voyage mais nous avons finalement décidé de faire le détour!
Lundi 7 novembre, après une étape à Maun, nous partons en direction de Moremi Game Reserve, un parc situé à l’Est du Delta. Nous décidons de rentrer dans le parc le lendemain matin, d’ici là, il faut trouver un endroit où passer la nuit. Sur la route, nous trouvons un camping (sans clôture) qui est hors de prix. Nous décidons donc de parcourir encore quelques kilomètres et nous trouvons un endroit plat assez dégagé, à quelques mètres du chemin. Ce sera notre abri pour la nuit.
Nous arrivons au coucher du soleil et c’est splendide...

Passée l’euphorie du moment et une fois le jour tombé, je commence à être de plus en plus angoissée… Le moindre bruit me fait sursauter, je crois entendre des rugissements… bref, j’ai la frousse, la vraie! Matthieu est beaucoup plus serein mais à force de lui faire peur, lui aussi commence à avoir la trouille. Pour couronner le tout, un orage commence à se faire entendre au loin. Vue l’ambiance, ce sera repas rapide dans la voiture et direct dans la tente!
Inutile de dire que, comme d’habitude, Matt a dormi comme un bébé, pendant que je sursautais au moindre bruit…
Après cette nuit agitée, nous ne trainons pas trop sur les lieux et nous nous dirigeons vers l’entrée du parc. Et c’est parti pour une journée sur les pistes sablonneuses de Moremi…
 

Coucher de soleil sur la voiture...

Il faut s’accrocher parce que ça remue! Comme partout en ce moment, les points d’eau sont au plus bas et les animaux sont un peu assommés par la chaleur. En début de matinée, nous voyons donc pas mal de bêtes. Mais au fil des heures, avec les températures qui augmentent, ils se font de plus en plus rares. Malgré ça, les paysages restent magnifiques.

En fin de journée, nous quittons le parc conquis par ce que nous avons vu… mais avec une petite déception: toujours pas de lion!
Nous reprenons la route pour Maun où nous dormons dans un vrai camping, enfin!

Moremi Game Reserve, l'orage n'était pas loin, mais on est restés au sec...

Mercredi matin, c’est le grand jour: RDV à 7H30 à l’aéroport… Après avoir passé les contrôles de sécurité, nous arrivons sur la piste devant notre petit avion 4 places, piloté par Ash.
Enfin à 8h13 très précises, nous décollons pour survoler le Delta d’Okavango (un rêve). Même si le ciel est un peu couvert au départ, la vue est juste superbe... On arrive même à distinguer certains animaux, comme ici des éléphants qui vont boire:


Après ces émotions, d’autres nous attendent. Nous apprenons que Trump a gagné l’élection américaine. Même ici, les gens ne parlent que de ça. On peut dire que nous aurons atterri deux fois ce mercredi matin!
En plus de cette nouvelle, l’orage ne se calme pas vraiment sur la ville. Il provoque d’ailleurs des pannes d’électricité. Ce qui nous vaudra de longues minutes d’attente à la caisse du supermarché. Entre les coupures, les machines ne repartent pas. C’est donc des notes à la main, écrites sans se presser… c’est ça l’Afrique, il faut avoir le temps.

A la mi-journée, nous pouvons enfin reprendre la route… Direction Kasane, à plus de 500km!

Sur le chemin, nous nous faisons surprendre par la nuit. Il faut donc s’arrêter en bord de route. Nous trouvons des bâtiments abandonnés et entourés d’une clôture: parfait pour moi qui manque un peu de courage en pleine nature!
Après presque une heure passée là, alors que la nuit est tombée, une voiture vient nous voir. Le premier contact n’est pas très cordial, mais au bout de quelques minutes nous comprenons que ce sont deux gardes chargés de lutter contre le braconnage. Tous les deux réussissent à raviver mes craintes en parlant des lions qui sont dans le coin… Résultat, nous avalons notre repas très vite, avant de sauter dans la tente. Les deux gardes sont repassés quelques heures plus tard pour voir si tout allait bien. Oui, je les ai entendu, forcément, je ne dormais pas très profondément!

En une heure passée en l’air, nous survolons beaucoup de paysages très variés: certains très secs et d’autres de plus en plus verts en se rapprochant des cours d’eau. On aperçoit les animaux qui font leur petite vie: des hippopotames dans l’eau, des éléphants qui mangent, des buffles qui broutent… et tout ça en même temps, c’est magique. Nous passons aussi au-dessus de piscine naturelles, dont une qui a la forme de l’Afrique…

Après presque une heure de vol, il faut rentrer… Plus on se dirige vers Maun, plus le temps se couvre, et nous arrivons au-dessus de la ville en plein orage. Heureusement Ash a géré l’atterrissage, c’était même plus doux que certains avions sur les grandes lignes.