Selçuk

On a essayé de trouver le camping, mais à 23heures c’était mission impossible.
On a finalement atterri dans l’Hotel Akay

24€ la chambre double avec petit déj, dans le vieux quartier, à 4km d’Ephèse (possibilité d’y aller à pied, c’est d’ailleurs ce que nous avons fait).


Les + : accueil, service, rooftop, piscine, propre
Les - : chambres exiguës, WiFi capricieux

Camping sauvage, surnommé le « Guetto », à côté du vrai camping de la ville. En dessous de l’amphithéâtre romain, bref le bon plan. Il y avait même de l’eau pour la douche (en plein air) et des toilettes


Les + : le prix, l’emplacement
Les - : se faire dégager par la police (heureusement, le dernier matin)

Fethiye Guesthouse

37€ la chambre double (en pleine fête du Ramadan) avec le petit déjà (qu’on n’a pas eu pour 5min de retard). On n’a pas eu le choix, il ne restait que ça pour passer la nuit.


Les + : emplacement, WiFi gratuit
Les - : accueil, chambre exiguë, SDB sale

Fethiye

Olüdeniz

Doga Kamp

27€ pour 2… avec quand même le petit déj. C’est LA mauvaise adresse! Accès compliqué: après le bus, il reste 4km à faire à pied.
 

Les + : on n’en a pas vu
Les - : accueil, pas un mot d’anglais, sanitaires DEGOUTANTS, pas d’électricité, pas de WiFi, pas d’éclairage, bruyant… Bref, un enfer!

Pas vraiment un hébergement… mais plutôt un resto qui nous a sauvé la vie: Gün Batimi Café & Restaurant.

Merci encore à Ali et sa famille qui nous ont laissé dormir sur la terrasse. Pour le diner et le petit déj avec boissons, moins de 14€. Vue la galère dans laquelle on était, c’était pas cher!

Voie Lycienne, au dessus d’Olüdeniz à Kerme

Kas

Turquie

Juillet 2016