Jo'burg et son township, Soweto

Le 27 septembre 2016

Premier réveil en Afrique du Sud après une vraie nuit… Ca fait du bien, puisque les deux dernières nuits nous les avons passées dans des avions!
Pour ce premier matin, il nous faut organiser notre boucle dans le pays. Mais avant ça, nous prenons un vrai petit déj’ de touriste dans un petit bar de notre rue: porridge pour moi, pancakes pour Matt (après 3 semaines de concombre/fromage en Iran, c’est ce qu’il nous fallait).
Après cette pause, direction l’auberge pour travailler… et notre périple commence à se dessiner. Grâce aux précieux conseils de Clément (un copain de Matt qui gère l’agence Echappée Australe, pour ceux qui veulent voyager avec eux), nous décidons de partir vers le Nord pour faire le parc de Mapungubwe, ensuite le fameux Kruger Park puis Blyde River Canyon avant de passer au Swaziland et de rejoindre Durban. Johannes organise lui aussi sa boucle et veut faire les mêmes choses… Il nous demande de partir avec nous. Pourquoi pas? Il est sympa et puis ça nous permettra d’améliorer notre anglais.

Dans l’après-midi, nous partons nous balader dans Johannesburg… à pied, même si ce n’est pas vraiment conseillé. Nous restons sur les grands axes et arrivons sur la place Ghandi (il a d’abord été emprisonné ici avant de mener la résistance en Inde). Et puis à force de chercher nous trouvons enfin l’entrée (en sous-sol) de la plus haute tour d’Afrique,  « Top of Africa », abritée dans le « Carlton Center », et qui culmine à 223 mètres. De là, la vue sur la ville est superbe et on devine même Pretoria, la capitale qui est à quelques 70 km de là.

Après cette visite, nous faisons quelques courses pour nous faire à manger à l’auberge. Et puis vite au lit, on a encore des heures de retard et demain réveil pour partir à Soweto.

Soweto c'est le plus grand township du pays : 3,5 millions d’habitants. Et surtout, impossible d’y aller tout seul, on est obligés de s’y rendre avec un tour organisé par l’auberge. Et franchement, c’est pas trop notre truc mais on n’a pas le choix. On arrive dans une des parties les plus pauvres du quartier. Les gens nus sourient et veulent qu’on les prennent en photo mais on se sent quand même mal à l’aise… On se sent comme des « petits blancs » qui veulent voir à quoi ressemble la misère… Malgré tout, la découverte est riche puisque nous finissons la balade dans un école où c’est jour de fête, quelques heures avant Heritage Day, qui célèbre la diversité des cultures du pays. Les enfants nous assaillent pour danser avec nous…

Vue sur Johannesburg depuis Top of Africa

Direction ensuite une partie plus huppée de Soweto où se trouve le musée Hector Pieterson. C’est le nom de la première victime dans la lutte étudiante au milieu des années 70. Il n’avait que 13 ans et participait à un mouvement de contestation contre le gouvernement qui voulait imposer l’Afrikaans dans les écoles où le Zulu était majoritairement parlé. Pendant les affrontements près de 600 étudiants ont été tués au total mais leur combat a été récompensé…
Après cette visite, nous partons à pied vers la maison de Nelson Mandela, pas de visite, ce n’est pas compris dans le tour… Nous passons aussi devant celle de Desmond Tutu: deux prix Nobel de la Paix dans la même rue!
Direction ensuite une petite échoppe pour une dégustation de bière locale qui se présente dans une brick (comme un jus de fruit) et qui se boit chaude… Pas la meilleure boisson de la terre.

Et puis c’est l’heure du déjeuner, au menu un sandwich local avec frite, ketchup, tranche de salami cuite et saucisse, là aussi un vrai régal. Les plus courageux goutent une patte de poulet grillée…
Il parait que c’est bon.
Nous partons ensuite vers le stade qui a accueilli la Coupe du monde de foot, les garçons sont ravis.

Et pour terminer la journée, nous allons visiter le musée de l’Apartheid. Il ne nous reste que deux heures avant la fermeture, c’est un peu limite pour nous… Mais nous avons tout de même le temps de comprendre comment cette politique absurde a réussi à se mettre en place à partir de 1948 et surtout comment le peuple a réussi à se libérer dans les années 90 avec Nelson Mandela.
Après cette longue journée de visite, une deuxième commence… L’heure de l’apéro approche! Pendant le tour nous avons sympathisé avec un groupe de trois autres Allemands, ce sera donc bière au menu. Avant que notre petite équipe retrouve Marie (notre nouvelle copine Canadienne) et ses amis… La soirée se termine vers 1h du matin, mais on est sûr de ne réveiller personne dans la chambre, nous sommes avec les Allemands.

Matt au milieu des supporters des Kaiser Chiefs

Dimanche, il est temps de quitter Johannesburg… Avant de partir à Pretoria, nous passons par Constitution Hill, l’ancienne prison de la ville où Mandela et Ghandi ont été incarcérés…

Sur le tour de ronde de Constitution Hill

Le lendemain, ce sera beaucoup plus calme et… studieux. Nous avons pris du retard sur le site en Iran et il faut travailler. Matt s’attaque aux photos et moi à la finalisation de l’écriture.En fin de journée, je continue à travailler pendant que Matt part voir un match de foot avec Johannes et Nelson (pas Mandela), un Français rencontré à l’auberge.A entendre leur récit, ils étaient les stars du stade… Normal, ils étaient les seuls blancs!