Sur les traces des empereurs à Hué

Le 18 mars 2017

14 heures de train! C’est le temps qu’il nous a fallu pour rejoindre Hue depuis Nha Trang. Nous avons quand même pu nous reposer puisque nous étions en couchette, mais la nuit n’a quand même pas été fantastique. Nous arrivons à Hue en milieu de matinée, sous une chaleur de plomb. Impossible de marcher jusqu’au centre-ville, nous grimpons donc dans un taxi, en faisant bien attention qu’il mette en marche son compteur.
Nous nous installons dans une petite guesthouse repérée sur Booking, 11$ la nuit, c’est ce qu’il nous faut! Après une bonne douche, nous nous lançons dans la ville à la recherche d’un peu de nourriture. Ca fait quand même plus de 24h qu’on n’a pas pris un vrai repas… On trouve rapidement notre bonheur dans les rues du centre touristique de la ville.
Après ce bon moment, nous nous mettons en route pour la Citadelle, monument incontournable puisque la ville était la capitale du pays du temps des empereurs, c’est-à-dire jusqu’au début du siècle dernier.

On a voulu faire le trajet à pied, on aurait peut-être du prendre l’option vélo… mais tant pis! Après une belle balade dans une chaleur étouffante, nous arrivons devant les portes du monument et il nous faudra la fin de la journée pour visiter les vestiges de ce qui était le palais des empereurs. Quelques bâtiments sont intacts mais la plupart ont été détruits pas les bombardements américains pendant la Deuxième guerre d’Indochine.

Nous passons dans différentes allées qui desservent les appartements de la reine mère, des concubines… Il y a aussi un énorme complexe religieux avec un temple qui abrite des « reliques » des empereurs vénérés comme des dieux.

Nous terminons la visite parmi les derniers et nous rentrons à l’hôtel sous une température légèrement plus agréable. Pourcette première soirée à Hue, nous restons dans le quartier touristique, autour d’un Bun Bo Hue… la spécialité de la ville.

Une des portes de la Citadelle

Le lendemain, le programme est encore une fois très culturel. Nous partons en scooter dans la campagne tout autour de la ville pour découvrir les tombeaux des derniers empereurs. La plupart sont construits tout près de la rivière des Parfums, mais très souvent sur des collines. Nous commençons par la tombe de Minh Mang, la plus éloignée de la ville, qui est un véritable havre de paix. Il y a très peu de touristes et l’endroit est très calme, construit au milieu de la forêt, avec des bassins…

Direction ensuite, le tombeau de Khai Dinh, l’avant dernier empereur à avoir régné sur le pays, mais le dernier enterré au Vietnam. La sépulture de son fil Bao Dai est à Paris, où toute la famille impériale s’était réfugiée après l’arrivée au pouvoir des communistes. Le tombeau de Khai Dinh est impressionnant de majesté. Il n’est pas très étendu mais il ressemble à un véritable palais, avec dans la cour d’honneur la représentation des mandarins.

Nous terminons cette balade avec la visite de la tombe de Tu Duc, qui lui avait fait construire en plus de son mausolée une véritable résidence où il venait de son vivant avec ses nombreuses concubines. PHOTO

Sur le retour vers Hue, nous faisons une halte à la Pagode Thien Mu, construite au bord de la rivière des Parfums. L’endroit est assailli de touristes, c’est un peu dommage car on ne retrouve pas vraiment le calme qu’on attend dans ce genre d’endroit.
Nous faisons ensuite un dernier détour pour atteindre le marché.

L'allée de Mandarins du tombeaude Khai Dinh

Comme partout, on peut y trouver de tout… fruits, légumes, herbes, viande (au soleil), poisson, mais aussi des vêtements, de la vaisselle… bref, de tout!Ce soir, nous ne ferons pas long feu, la journée a été bien fatigante!

Mercredi matin, nous profitons de le connexion de l’hôtel pour travailler sur la suite du voyage. Avant de partir pour Hoi An, le gérant de notre guesthouse nous réserve une chambre dans l’établissement d’un de ses amis, il nous garantit un prix qui nous va bien et en plus on va venir nous chercher à la sortie du bus, on n’est pas vraiment habitués à ce genre de service!

Enfin, à 13h, c’est le moment de quitter la ville. Nous grimpons dans un bus pour Hoi An, 4h de trajet dans un bus couchette! Oui même en pleine journée, ça ne gène personne ici!