Arrivée en Tasmanie par Hobart

Le 20 décembre 2016

Nouvelle étape dans notre périple australien ce mercredi 7 décembre: la Tasmanie, c’est la petite île tout au Sud de l’Australie. Nous arrivons en fin d’après-midi à Hobart, la capitale de la région. Comme on le pressentait la température baisse encore d’un cran par rapport à Melbourne.
Première épreuve en sortant de l’aéroport, se rendre dans le centre-ville. Il est censé y avoir des bus de ville qui passent à proximité, mais même les locaux ne savent pas vraiment où les prendre. Nous décidons de commencer à pied pour voir si on arrive à trouver un arrêt… mais après 30 min de marche infructueuses, nous décidons de commander un Uber, oui même ici on en trouve. Bon, le chauffeur nous apprendra que ça fait à peine 4 jours que le service fonctionne sur l’île! Il nous dépose à notre backpacker, et enfin, nous pouvons prendre une douche!
Avant la tombée, nous sortons faire quelques courses pour le dîner. Notre première impression en nous baladant dans le centre-ville n’est pas très bonne. Nous avons l’impression qu’il n’y a pas de vie… Nous verrons bien ce que ça donne demain!
D’ici là, c’est une longue nuit au chaud dans une vraie chambre qui nous attend… enfin!

Jeudi, comme nous l’avions prévu… c’est grasse mat’, et ça fait du bien! En début d’après-midi, nous partons enfin dans les rues de Hobart. Et notre première impression n’était pas la bonne, nous tombons vraiment sous la charme de la ville. Des bâtiments et des maisons de l’époque victorienne, d’autres plus modernes, des parcs et un port avec des quais entièrement rénovés forment un sacré mélange!

Nous passons l’après-midi à nous balader dans la ville, et malgré le vent (très fort), la balade est bien agréable. En début de soirée, nous rentrons enfin au backpacker pour nous reposer et organiser notre départ dès le lendemain matin.

Le port de Hobart et ses buildings

Vendredi matin, c’est donc le moment de quitter notre chambre (chauffée) pour prendre possession de la voiture que nous avons réservée. Elle sera notre maison pour les deux semaines à venir, puisque nous avons prévu de faire du camping, histoire de limiter les frais.
Nous récupérons donc notre Toyota (encore!) en fin de matinée. Nous avons encore quelques achats à faire dans le centre-ville avant d’aller faire les courses pour les prochains jours. Vus les prix dans le pays, le choix est limité: ce sera pâtes, riz et des oeufs quand même (on exagère à peine!), mais franchement c’est pas la folie. Et puis nous partons vers un camping situé à l’extérieur de la ville, sur les hauteurs. C’est vrai qu’en plaine il ne faisait pas assez froid, on en veut encore plus.
Nous arrivons dans un endroit plutôt sympa, près d’une forêt et où le vent souffle… Mais il faut bien s’y faire, on n’a pas vraiment le choix. Au camping, nous faisons la rencontre de Camille et Bogdan, un couple de Français, qui sont en Australie pendant un an. Nous passons la fin de journée et la soirée tous les quatre… autour d’un feu, qui fait vraiment du bien vue la température ambiante.

Pour la première fois, Matt et moi allons dormir dans la tente sur l’île. Et on doit l’avouer, on redoute un peu le moment de nous mettre au lit. On se doute que nos duvets (mi-saison) ne sont pas assez chauds… Et nous n’avions pas tort, la nuit sera atrocement froide. Malgré les chaussettes en laine et les vêtements, impossible de se réchauffer. Nous devons nous rendre à l’évidence, il faut acheter d’autres sacs de couchage, d’abord pour ici. Mais aussi pour le 7 semaines que nous allons passer en Nouvelle-Zélande où les nuits sont aussi très fraiches (même l’été).

Avant de nous lancer à la recherche de notre équipement, nous partons nous balader à Salamanca Market, LE marché à ne pas louper en Tasmanie. Il y a beaucoup de produits artisanaux (d’autres moins) et aussi pas mal de stands avec des plats à emporter. Bref, un marché et la balade est bien agréable.

Après ce bon moment, direction le centre-ville, à quelques minutes à pied pour chercher nos nouveaux sacs de couchage. Il ne faut pas trainer, ici tous les magasins ferment à 16h le samedi! Après avoir fait toutes les boutiques de camping de la ville, nous trouvons enfin notre bonheur… vu le prix, on se dit que ce sont nos cadeaux de Noël!

Et puis nous quitttons la ville. Direction l’intérieur de l’île, pour nous rapprocher de Mount Field National Park. Sur la route, nous croisons des cygnes noirs… c’est la première fois que nous en voyons et c’est magnifique.