Dernières heures au Vietnam, Hanoi express

Le 25 avril 2017

Ce vendredi 14 avril après nous être réveillés dans le calme de la Baie d’Halong, nous sommes de retour dans l’agitation de Hanoï. Mais avant ça, le retour sera assez épique. Un premier bus plus que surchargé pour nous conduire dans un des ports de Cat Ba. Une traversée vers Haiphong sur un bateau où nous étions encore serré comme des sardines (le comble). Et enfin, un dernier bus jusqu’à Hanoï dans lequel le chauffeur voulait entasser les enfants pour faire de la place… un bonheur! Nous sommes quand même arrivés en début de soirée dans le centre de la capitale où nous avons retrouvé toutes nos petites affaires dans notre hôtel.Pour cette dernière soirée en terre vietnamienne, nous serons très calme: un pho et au lit, parce que nous avons quand même pas mal d’heure de sommeil à rattraper.

Ce samedi, c’est notre dernier réveil ici et on doit dire qu’on est assez impatients de repartir au Laos pour célébrer le nouvel an bouddhiste et aussi parce qu’on doit l’avouer les Vietnamiens (et leur sympathie) commencent à nous courir sur le système!
Au réveil, nous nous lançons dans une petite cession de travail sur le site internet histoire de remonter (tout doucement) notre retard.

 

C'est le dernier...

C’est une autre mission qui nous attend ensuite: poster un carton avec notamment les costumes fabriqués à Hoi An. Ca commence par trouver le dit carton. Heureusement, juste au bout de notre rue il y a un cartonnier, un métier qui n’existe plus chez nous, mais ici on peut trouver toutes les tailles de cartons. Une fois équipés, nous partons pour nos derniers petits achats de souvenirs et puis nous voilà à la poste. Nous étions un peu incertain quand à l’efficacité du service, mais on ne sera pas déçus: en moins de 30 minutes tout était parti. Malgré des petits problèmes de traduction, résolus en deux clics sur Google Translate, tout a été très rapide.

Nous prenons ensuite le temps d’écrire quelques cartes postales avant de nous lancer dans une dernière balade dans les rues et les marchés de la ville. On doit dire que le charme d’Hanoï ne nous a pas vraiment atteint peut-être parce que nous arrivions à la fin de notre périple ici mais la ville ne nous a pas emportés. En revanche, on ne se refuse pas un dernier arrêt au Cong Cafe avant de récupérer nos bagages et de monter dans un taxi direction l’aéroport et Luang Prabang… Une soirée de Nouvel An nous attend au Laos pour fêter nos 10 mois de voyage!

Matthieu et sa nouvelle meilleure amie