De Ninh Binh à Cat Ba, les baies d’Halong terrestre et maritime

Le 16 avril 2017

Ce lundi 10 avril, nous nous apprêtons à découvrir une nouvelle région du Vietnam, celle qu’on appelle « la Baie d’Halong Terrestre ». Il s’agit d’un endroit à 2h30 de train d’Hanoï à peine où les paysages font penser à la célèbre baie. Sauf qu’ici il n’y a pas d’eau mais plutôt des rizières à perte de vue entre les montagnes karstiques.

Mais un tel paradis ça se mérite: réveil à 4h30 pour monter dans le train de 6h et arriver à 8h30 pétante, c’est ça la rigueur vietnamienne! Forcément nous arrivons un peu avant 9h au homestay que nous avons réservé, chez Beo. Mais le garçon de l’accueil nous dit qu’il n’a pas reçu de réservation parce que son site internet ne fonctionne pas. Traduction: nous n’aurons pas la chambre réservée qui était isolée dans les montagnes mais une autre située près du restaurant. Traduction bis: on est moyennement content!
Après le petit déjeuner nous nous installons donc dans une des chambres basiques qu’offre le homestay et nous ne résistons pas une micro-sieste, bien réparatrice!

En début d’après-midi, malgré la chaleur, nous décidons de prendre les vélos mis à notre disposition pour découvrir les méandres de cette « baie terrestre ». La balade nous mène jusqu’à Tam Coc la ville située au milieu de ce magnifique paysage. C’est d’ici que partent des barques remplies de touristes pour une balade à travers les bras de la rivière. Et la spécialité ici, c’est que les gens rament avec les pieds… Nous passons notre tour pour cette activité, de toutes façons c’est compliqué de monter dans une embarcation pour touristes cet après-midi puisque le port est envahis de spectateurs venus assister à une course de bateaux.

Nous passons de longues minutes à observer cette fête qui passionne la foule, c’est incroyable tous ces cris. A la fin de la compétition, nous reprenons notre vélo pour une dernière balade et puis c’est l’heure de rentrer, la nuit arrive vite ici.
 

Nous passons une petite soirée calme à notre homestay… même si l’ambiance n’est pas géniale: l’accueil est franchement désagréable et il nous faudra pus d’une heure pour être servis. Nous seront plus patients que d’autres qui eux, perdront clairement leurs nerfs pendant la soirée!

​​

Le lendemain matin, nous nous levons assez tôt histoire de profiter (un peu) de la fraicheur matinale. Nous décidons d’aller en scooter jusqu’à l’immense temple Bai Dinh, situé à une vingtaine de kilomètres du homestay. Et effectivement, le complexe est gigantesque: il s’étend sur plus de 500 hectares. A  l’intérieur même de la pagode on compte 500 statues disposées de part et d’autres de l’allée principale… La visite vaut vraiment le coup, mais la chaleur est accablante… Nous nous accordons de longues pauses et nous quittons le bâtiment en début d’après-midi.
Nous passons ensuite à la gare routière prendre nos billets de bus (et de bateau) pour le lendemain matin. Nous prendrons la direction de Cat Ba pour aller admirer la vraie Baie d’Halong… départ prévu à 7h20.
Et nous nous accordons un détour par le supermarché local, des semaines qu’on n’a pas fréquenté un établissement de ce genre et… alleluia… on trouve des yaourts! Là, on peut parler de mois d’abstinence (depuis la Nouvelle-Zélande en fait) et ça fait un bien fou!

Entrée du Temple Bai Dinh

Après un bref passage à notre chambre pour préparer nos sacs pour le lendemain matin, nous repartons à travers le rizières pour profiter une dernière fois de ce paysage somptueux. Avec le coucher de soleil, la lumière rend l’endroit presque magique.

Pendant la soirée, nous retrouvons Catherine et Vincent (et leurs trois enfants) rencontrés le matin au petit déjeuner. Un moment bien sympathique mais les deux fans de sport que nous sommes avons eu honte de ne pas reconnaitre au premier coup d’oeil un champion olympique. On a réalisé au cours de la soirée qu’on avait un monument du biathlon face à nous… bref, Vincent on t’a reconnu (enfin) et on peut te le dire: tu nous as fait rêver!  

Après une petite nuit, nous voilà en route pour la Baie d’Halong maritime ce mercredi 12 avril. Oui, on enchaine un peu ces derniers jours, mais nous n’avons pas de temps à perdre. Nous avons un avion pour Luang Prabang (au Laos) samedi soir, histoire d’être dans cette ville religieuse pour le nouvel an bouddhiste. Mais ça, on y reviendra.
Pour le moment direction Cat Ba, l’île située au large de la fameuse baie. Et le voyage ne sera pas de tout repos: 3h de bus jusqu’à Haiphong… 2h d’attente… 2h de bateau… et enfin, nous posons le pied sur l’île! Nous y retrouvons Coline et Alexis qui sont arrivés la veille.
Tous les deux souhaitent partir dans la baie pour deux jours. De notre coté, ce n’est pas forcément ce que nous avions prévu mais après tout, si nous sommes venus jusqu’ici ce n’est pas pour voir la baie depuis la terre ferme. Nous partons donc réserver notre petit séjour sur un bateau, tous les quatre… et nous arrivons même à négocier deux bières par personnes! Nous avons rendez-vous le lendemain matin à 8h30 pour embarquer. En attendant, nous profitons d’un apéro en terrasse… un peu trop long l’apéro qui se prolongera jusque tard dans la nuit.

Forcément ce jeudi matin, ça pique un peu (même beaucoup pour certains) quand le réveil sonne. Mais nous arrivons tous les quatre à l’heure au point de rendez-vous et nous voilà prêts à embarquer. Nous grimpons d’abord dans un premier bateau pour le début de la journée. Et au bout de quelques minutes, nous y sommes… la Baie d’Halong et ses paysages de carte postale.

Pendant près de deux heures nous naviguons et il nous faut bien ça pour nous réveiller totalement. Nous faisons alors une première pause kayak. On doit avouer qu’au premier abord, vue la forme physique du moment, on n’était pas franchement ravis. Mais se retrouver au beau milieu de ces montagnes karstiques, comme si nous étions seuls (avec d’autres kayaks quand même) c’est assez magique.
Après deux heures, nous sommes de retour sur notre bateau et nous y retrouvons le petit couple de propriétaires qui nous ont préparé un super déjeuner. Sitôt fini de manger, c’est reparti pour une nouvelle séquence navigation dans ce paysage toujours aussi splendide. Et nous avons de la chance, la brume n’est pas aussi épaisse qu’on pouvait s’y attendre, il y a même de beaux rayons de soleil qui illuminent le paysage. Mais côté températures, ce n’est pas vraiment ça, il fait quand même un peu frisquet. Ce qui n’empêche pas Coline, Alexis et Matthieu de piquer une tête, moi, je passe

mon tour. Et puis en milieu d’après-midi notre petit couple nous transfère dans un autre bateau, celui où nous allons dormir et passer la deuxième journée de croisière.

On ne peut pas dire que l’accueil de l’équipage soit vraiment agréable… les deux hommes sont même franchement antipathiques, aucun des deux ne répondra à nos bonjours!
On essaie de faire abstraction de leur attitude et passons une super soirée sur le pont du bateau à profiter du coucher de soleil. Mais vers 21h30, notre charmant équipage a visiblement décidé que c’était l’heure de dormir et les deux hommes éteignent toutes les lumières. Il n’en faut pas plus pour nous énerver mais à force d’insister nous retrouverons de quoi nous éclairer sur le pont et pouvons terminer de papoter… et quand NOUS l’avons décidé, nous sommes partis nous coucher, non mais!

Au réveil ce vendredi 14 avril, le temps est comme suspendu. Nous ouvrons les yeux au beau milieu de la Baie d’Halong… ce qui nous fait presque oublier le comportement exécrable de notre équipage. Nous prenons le petit déjeuner sur le pont du bateau, et il n’y pas à dire, ça valait le coup de se payer cette escapade.

Et puis c’est reparti pour une petite heure de navigation avant de nous arrêter une nouvelle fois. Et oh surprise, on nous sort les kayaks. Encore une fois nous avons un l’impression d’être seuls au monde en ramant sur nos petites embarcations et aujourd’hui il y a très peu de monde avec nous, c’est encore plus magique.
Après le déjeuner nous repartons vers Cat Ba mais avant ça nous faisons une pause sur Monkey Island. Au moment de la réservation nous avions précisé que nous ne voulions pas forcément nous arrêter dans cet endroit très touristique où des singes sont domestiqués et gavés de chips par les visiteurs… mais on ne va pas empirer l’atmosphère sur le bateau, nous descendons donc et nous profitons d’une baignade qui nous fait le plus grand bien même si l’eau est plutôt fraiche.

On est bien pour le petit déj'

Après ce bon moment, l’heure de rentrer a sonné. Nous passons encore quelques minutes à naviguer au milieu des montagnes karstiques et puis nous apercevons le pont au loin.
Ce retour est aussi synonyme d’au revoir à Coline et Alexis qui partent vers le Sud et… la Nouvelle-Zélande dans quelques jours. Pour nous c’est retour à Hanoï, dans un bus surchargé, dur dur le retour à la réalité!