Comme nous l’avons raconté dans nos articles sur la Turquie, tout ne s’est pas passé comme prévu là-bas. Nous avons du trouver rapidement un plan B surtout que les ambassades de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis fermaient les unes après les autres (nous n’étions qu’à quelques jours du « coup d’état »). Nous avons compris qu’il était temps de quitter le coin…
Nous avons pu modifier notre billet d’avion Antalya/Istanbul (c’est plus simple quand on les prend soi-même) et nous avons choisi une nouvelle destination: la Bulgarie et la Roumanie, qui sont voisines.

D’Istanbul, il est possible de prendre un avion pour une des deux capitales, mais nous avons choisi l’option bus pour Burgas (sur la côte): beaucoup moins chère, surtout au dernier moment.
Depuis l’aéroport d’Atatürk, nous avons pris un métro pour rejoindre la gare routière internationale, qui est sur la même ligne (arrêt Otogar). Une fois à la gare, prévoyez du temps pour trouver votre quai, c’est immense! Et évitez d’y passer la nuit, c’est dangereux…
Vous pouvez trouver les billets sur place, mais nous les avions achetés en ligne (22€, avec la compagnie turque Nisikli). L’agence est toute petite, ce qui nous a valu une petite panique puisqu’on ne la trouvait pas… On vous conseille vraiment de prendre les bus VIP: ce sont de vraies couchettes, confortables, avec TV et WiFi.

Le passage de frontière s’est fait sans difficulté… Il faut juste avoir son temps! Côté turc, chaque passager doit descendre du bus pour passer les contrôles. En Bulgarie, ce sont les douaniers qui montent dans le bus et prennent vos passeports. Ils ouvrent aussi la soute, d’ailleurs nos sacs ne leur revenaient pas, il a fallu les ouvrir! Pour le retour en Turquie, au départ de Plodviv, les bagages sont systématiquement passés aux rayons X à la frontière turque. C’est malheureusement plus compliqué de rentrer en Turquie que de rentrer en Europe…

Comptez entre 6 et 8 heures pour le trajet entre les deux pays.

Petite anecdote: les chauffeurs passent de bouteilles d’alcool entre les deux pays… Ils en confient aux passagers ou les mettent tout simplement sous les sièges. Il ne faut pas s’inquiéter, ils font tous ça, c’est normal!

Turquie - Bulgarie