Comme beaucoup de frontières en Asie, celle entre le Laos et la Thaïlande est très souvent empruntée par les voyageurs. Nous avons choisi de passer par le Nord, entre Huay Xai (qui s’écrit de différentes manières) et Chiang Khong.

La première étape nous a conduits de Luang Prabang à Huay Xai en bus de nuit. Une expérience assez folklorique… ici les bus de nuit sont de véritables lits doubles superposés. Si vous ne connaissez pas votre voisin ça doit être assez déroutant de dormir collé à lui. Mais bon, passons. Le plus dur est peut-être de supporter la conduite du chauffeur: à fond dans les virages et… sous la pluie! Mis à part ça, le trajet est assez supportable.

Le bus, vous dépose à la gare de Huay Xai. C’est d’ici que partent les bus pour la Thaïlande, principalement vers Chiang Rai et Chiang Mai. Le premier part vers 8h du matin. Comme vous arrivez aux alentours de 5h, il faut patienter quelques heures au petit matin… toujours un grand plaisir. A l’ouverture des guichets, il suffit de prendre votre billet pour l’autre côté de la frontière et d’embarquer dans le bus prévu, pas de mauvaise surprise le prix est affiché.

Une fois déposé à la sortie du Laos, tout se passe très rapidement. Il y a une sorte de petit guichet sur un côté avec une fille qui s’agite pour vous arrêter… mais ne vous faites pas avoir, elle veut encore des « taxes », pour l’éviter il suffit de passer sans regarder et de sauter dans le bus qui attend juste devant. Elle s’agite fort mais ne vous courra pas après.

A l’arrivée en Thaïlande, on sent que l’ambiance est plus rigoureuse. Pas de bakchich, on vous appose le tampon sans trop de questions et le tour est joué… Bienvenue en Thaïlande, le pays du sourire!

A savoir: depuis plusieurs mois, il est autorisé de rentrer en Thaïlande par voie terrestre seulement deux fois par an. Généralement le visa est d’1 mois en arrivant par la terre, plus souvent 3 mois si vous débarquez dans un aéroport.

Laos - Thaïlande