Bye bye Thaïlande

Le 20 juillet 2017

Ce mardi 27 juin, la tête encore pleine de bulles, nous débarquons au petit matin à Surat Thani. Après 7h de bateau et une nuit dans des lits en cuir, nous posons le pied sur la terre ferme. On ne sait pas vraiment où nous sommes, des chauffeurs se battent pour nous embarquer. A force de batailler, on comprend qu’on nous conduit à notre bus. En fait non, après quelques kilomètres, on nous débarque dans une sorte d’agence-café-resto où on nous donne nos billets de bus jusqu’à Phuket. C’est de là que nous quittons le pays demain matin.
Le personnel, pas très sympathique, nous encourage fortement à prendre un petit déjeuner… mais franchement, ça ne nous donne pas envie. Tout d’un coup, on nous presse à monter dans un van qui doit nous conduire à l’arrêt de bus. On nous fait descendre tout aussi délicatement et tout ça pour nous faire attendre quasiment une heure au bord de la route. C’est bizarre mais ça ne nous avait pas manquer ce genre d’ambiance, on se croirait presqu’au Vietnam.
Vers 7h du matin, le bus pour Phuket passe enfin… 4h30 de trajet et après une dernière négociation avec un tuk-tuk, nous arrivons enfin dans la vieille ville de Phuket. Bien loin de la plage bondée de touristes et de complexes hôteliers qu’on nous a décrite. La ville semble bien calme et presque charmante. Nous trouvons rapidement un petit hostel où passer notre dernière nuit thaïlandaise. Et surtout nous prenons une bonne douche!

Nous partons ensuite à la recherche d’un endroit qui voudra bien nous faire à manger vue l’heure. Et puis après une petite balade, la pluie commence à tomber. Il n’en fallait pas plus pour nous pousser à la sieste. On ne dirait pas mais en fait on est bien fatigués des derniers jours. A notre réveil, il pleut toujours. Nous en profitons pour travailler et écrire nos dernières cartes postales.
Nous passons ensuite notre dernière soirée dans une petite cantine locale, entourés de Birmans. On ne l’a pas encore dit mais dans les îles (et certainement dans la plupart des endroit touristiques du Sud), le peuple voisin semble être la main d’oeuvre officielle. On croise des Birmans dans chaque commerce, chaque hôtel, chaque resto… Voilà où viennent tous ceux avec qui nous avions passé la frontière il y a quelques semaines.

Le lendemain, le réveil sonne tôt… nous partons à pied à la gare routière du centre-ville située à 5 minutes à peine de notre hostel. De là, nous trouvons facilement le bus qui nous conduit jusqu’à l’aéroport… Nous quittons le pays avec un petit pincement au coeur. Nous étions venus ici sans trop attendre grand-chose, si ce n’est un lieu habitué au tourisme. Nous avons trouvé bien plus: des gens chaleureux, une culture, des paysages, des rencontres aussi… Deux étapes et 42 jours au total qu’on n’a pas vus passer.
Prochaine étape Singapour où nous allons passer quelques jours avec nos amis Annabelle et William, qui nous accueillent une nouvelle fois chez eux. Cerise sur le gâteau, un colis, arrivé tout droit du Gers, nous attend là-bas!

Les petites infos en +:

 

Trajet Koh Tao - Phuket (ferry, taxi, bus) : 800B / personne
Tuk-tuk gare routière - centre-ville : 80B / personne (négo difficile, il existe des bus qu’on n’a pas trouvés).
Bus pour l’aéroport: 100B / personne