Etosha National Park (ou notre dernier espoir...)

Le 17 novembre 2016

Ce lundi 14 novembre, nous prenons la route en direction d’Etosha National Park. Plus de 600km au programme… Avec la chaleur, la journée est longue! Nous faisons quelques pauses sur la route pour essayer de se rafraichir un peu. Heureusement, les paysages que nous traversons sont magnifiques. Nous passons aussi dans de nombreux petits villages, avec des cases au bord de la route et parfois des bâtiments improbables, comme ce café des Sports...

Enfin, avant la tombée de la nuit (et la super pleine lune) nous arrivons au camping que nous avons repéré sur la carte. Il n’est qu’à 25km de l’entrée du parc, parfait pour arriver tôt demain matin.
Nous passons la soirée à travailler pas mal sur le site, même si on ne peut toujours rien poster, faute de connexion suffisante, nous sommes prêts à dégainer dès que ça passe!

Le lendemain matin, comme prévu, réveil très matinal, pour arriver à Etosha et espérer voir des lions avant qu’ils ne soit trop tard dans la journée. Puisqu’avec la chaleur, ils ne bougent plus et sont donc difficiles à repérer.
En arrivant au parc, c’est la douche froide: ne nous pouvons rester que la journée, les campings sont soi-disant complets… Bizarre quand tout le monde nous a dit jusqu’à présent qu’il n’y avait pas besoin de réserver. En plus la fille qui nous annonce ça est vraiment désagréable et pas sympa avec nous. Bon, la journée commence bien…

Nous partons donc sur les routes du parc très déçu de ne pas pouvoir y rester la nuit. Nous savons que nous n’avons que quelques heures pour essayer d’enfin voir des lions, qui nous manquent pour compléter le Big Five!

 

Etosha National Park abrite des milliers d’animaux qui circulent autour d’un immense pan de sel. Les bêtes vont de point d’eau en point d’eau. Vu que la chaleur est accablante, nous décidons de parcourir ces points pour essayer de voir un maximum d’animaux. Et ça fonctionne: des antilopes par centaines, des zèbres, des gnous, des girafes… tous les animaux viennent boire!

Certains cherchent l'ombre dans le parc...

Mais toujours pas de lions… Il est 14h et on commence sérieusement à désespérer. Et puis enfin, nous voyons plusieurs voitures arrêtées (signe qu’il y a vraiment quelques chose à voir) et au loin… ouiiiiiii… un lion et une lionne sous un arbre, deux autres lionnes se sont abritées un peu plus loin! C’est magique!
On verra même une des lionnes terminer la carcasse de gnou qui gît à côté d’elle, avant qu’elle ne change d’arbre et se rapproche de nous pour se reposer.

Après une bonne demi-heure d’observation, nous repartons tout content d’avoir enfin vu des lions, on n’y croyait plus. Nous partons vers un nouveau point d’eau où nous voyons pas mal de zèbres. Et puis nous allons sur un petit chemin au bout duquel il y a un immense arbre… qui fait une immense ombre… parfaite pour les lions à cette heure de la journée. Et on a eu raison… depuis le chemin, on aperçoit le corps d’une lionne. En arrivant près de l’arbre, nous découvrons aussi un lion qui l’accompagne.
Tous les deux ont l’air de souffrir de la chaleur et tente de prendre le frais comme ils peuvent.

Nous sommes à une dizaine de mètres d’eux, c’est magique. A les voir comme ça, on a du mal à imaginer que ce sont des animaux féroces… Nous passons encore une bonne demi-heure à les observer. Et puis nous reprenons la route encore sous le charme des gros chats.
Au cours des derniers kilomètres, nous croisons encore quelques animaux et surtout des paysages magnifiques.
Et puis, il faut quitter le parc, nous n’avons pas de réservation! Nous faisons encore une heure de route pour arriver à Outjo et nous poser dans un camping, enfin! La journée à été longue, mais enfin nos efforts ont été récompensés.