En route vers Ephèse

Port de Samos, Grèce

Après la visite, il est temps de quitter Selçuk, direction Fethiye (plus au sud) pour nous rapprocher du départ de la Voie Lycienne (l’objectif principal de notre passage ici).

Après la Crète, c'est plus d'une journée de bateau qui nous attendait pour atteindre les côtes turques: escales au Pirée et à Samos avant d'accoster à Kusadaci. Nous sommens enfin arrivés le mardi le 5 juillet… vers 21h30.
 

A la sortie du bateau, nous demandons à deux jeunes Turcs comment aller à Selçuk (la ville voisine du site d’Ephèse, située à 20 km de notre point d’arrivée). Leur réponse est claire: ils vont nous y conduire, ils passent par là pour rentrer chez eux, ils n’ont pas envie qu’on se fasse avoir par un taxi. On nous avait parlé de la gentillesse des gens ici mais on ne pensait pas la rencontrer si vite. Pendant le trajet (assez long à cause de la circulation) Umut et son copain nous expliquent que nous arrivons à la fin du Ramadan. C’est le début de 3 jours de fête (bayram festival) et d’une bonne semaine de vacances pour tous les Turcs. Nous allons d’ailleurs découvrir pendant la semaine que ce n’est pas la meilleure période pour venir ici.
A l’arrivée à Selçuk, nous tentons d’aller dans un camping mais nous sommes accueillis par deux chiens (plutôt effrayants)… Demi-tour vers la ville où, enfin, nous trouvons une chambre. Il est minuit, nous n’avons pas mangé et nous tombons de fatigue.
 

Une bonne nuit de sommeil (dans un vrai lit) nous a fait du bien. Mercredi 6 juillet, nous partons à la découverte de Selçuk. Une petite ville qui vit du tourisme d’Ephèse, qui a son charme avec sa basilique, sa mosquée et ses ruines romaines éparpillées un peu partout.
Nous visitons aussi le musée d’Ephèse (entièrement rénové) qui nous donne un avant-goût du lendemain.
Dans les rues, nous sommes quasiment les seuls touristes… En discutant avec un serveur, on apprend que depuis les attentats d’Istanbul (la semaine d’avant), les étrangers sont absents de cette région. Ils se contentent de venir visiter dans des tours organisés.
Le soir, nous décidons d’aller voir le match Portugal / Pays de Galles. Tous les Turcs sont de sortie pour leur fête, mais la religion semble assez loin: la plupart boivent de l’alcool.

Jeudi matin, après un bon petit déjeuner dans notre pension, nous sommes partis (à pied) en direction du site d’Ephèse. Au bout de 3 km nous avons aperçus les premières ruines… Le lieu est impressionnant par sa conservation: surtout le théâtre et la fameuse bibliothèque.

Le 7 juillet 2016

La bibliothèque de Celsius

Le théâtre d'Ephèse