Noël sous le soleil (et sous la tente)

Le 25 décembre 2016

Jeudi matin nous nous réveillons prêts à rattraper notre retard sur le site. Après une bonne douche chaude (on y prend goût) et un gros petit déjeuner nous nous mettons au travail. Et on ne s’en rend pas vraiment compte, mais on passe une grande partie de la journée le nez dans l’écran. Vers 15h, le surveillant du camping nous fait comprendre que si on ne compte pas rester une seconde nuit ce serait pas mal qu’on dégage. Dans la précipitation on parvient quand même à envoyer la newsletter… d’où l’énorme faute de conjugaison! Quand on s’en est rendu compte, ça m’a rendue malade.

Bref, vers 16h nous voilà repartis sur les routes. Nous avions prévu de nous rendre à Bruny Island mais vu l’heure et le temps qui nous reste (et aussi le prix du ferry), ce n’est pas vraiment une bonne idée. Du coup nous décidons de descendre vers un parc national au sud de Huonville: Hartz Mountains National Park. En chemin, pour la première fois depuis presque 2 semaines ici… c’est la craquage! On s’arrête acheter deux bières pour la soirée (parmi les moins chères bien sûr). Et puis nous nous arrêtons à Geeveston pour passer la nuit. La ville a aménagé deux camps, dont l’un est gratuit. C’est là que nous nous installons, près d’une rivière. Et puis enfin, l’heure de l’apéro est arrivée…

Vendredi pour l’avant-dernière fois ici, nous replions notre tente. Ce matin, c’est rando à travers Hartz Mountains NP. Et ça se mérite, pour atteindre le départ du chemin, il faut parcourir une bonne dizaine de kilomètre sur une route pas goudronnée, à travers les forêts.

Et puis enfin, nous pouvons nous élancer à l’assaut de Hartz Peak, qui culmine à plus de 1200m. Et en arrivant… on se dit qu’on a bien fait de se lever ce matin!

"Santé"... enfin!

Nous redescendons à travers ces paysages que nous voyons pour la dernière fois.. le départ approche. Après ces 3heures de rando, nous repartons en direction de Hobart où nous avons réservé un camping pour les deux prochaines nuits. Sur la route nous faisons un dernier arrêt course et aussi petit ravitaillement en vin: on ne va pas passer Noël avec de l’eau plate quand même! En fin d’après-midi, nous arrivons enfin au camping… près de l’aéroport. Heureusement Hobart ce n’est pas Charles de Gaulle et il n’y a pas beaucoup de vols qui passent au-dessus de nos têtes. Nous profitons du confort de ce camping un peu luxe: douche chaude et nickel, cuisine super bien équipée et même du WiFi

Samedi, à la veille de Noël, nous avons prévu de revenir à Salamanca Market, pour faire quelques achats. Mais avant ça nous devons rendre notre voiture… pour rentrer au camping plus tard dans la journée, ce sera Uber! Une fois sans notre carrosse, nous partons donc dans les allées du marché qui sont bondées ce samedi matin.

Noël oblige, nous nous accordons un cadeau chacun: un sac pour moi et une écharpe pour Matt. le tout Made In Tasmania! Comme l’heure avance, nous accélérons un peu le pas… Direction la Poste pour envoyer tout ça et d’autres petits souvenirs à la maison.
Et puis nous profitons une dernière fois de l’ambiance de Hobart… en ce 24 décembre, on sent l’effervescence monter. Mais avec les quasi 30 degrés d’aujourd’hui, difficile pour nous de se mettre dans l’ambiance. Mais des chants de Noël sont là pour nous le rappeler.

Après ces dernières balade jusqu’au port, il est temps de rentrer et de commencer à ranger nos petites affaires… qui sont entassées dans la tente (bah oui, on n’a plus de voiture pour stocker tout ça). Et puis c’est l’heure de profiter un peu de ce réveillon au goût particulier. Nous commençons la soirée par un apéritif près de notre tente. Et puis nous partons à la cuisine du camping: au menu ce soir, pâtes (il faut finir ce qui nous reste). C’était sans compter l’intervention de deux

femmes croisées dans la cuisine qui ont du avoir un peu pitié de nous. L’une d’elle nous a ramené le curry de boeuf qu’elle avait fait pour la soirée… un délice! Nous terminons tranquillement la soirée avec le petit Shiraz (Syrah en français) acheté la veille… ça ne vaut pas les vins sud-africains, mais on va dire que ça passe!

Ce matin, dimanche 25 décembre, nous avons été réveillés par… le soleil et surtout la chaleur, étrange pour un jour de Noël! Nous avons consacré une grande partie de la matinée à faire des machines, ranger, empaqueter… bref, nous avons fait nos sacs!
Et puis cet après-midi, après avoir mangé nos pâtes (oui, celles d’hier soir qu’on n’a pas faites) nous avons pris le temps d’écrire à nos proches et surtout de nous mettre à jour sur le site internet. Comme vous le voyez, nous postons cet article en temps et en heure… c’est peut-être ça la magie de Noël!

Dans quelques heures, nous quittons l’Australie. Après une escale à Melbourne dans la soirée, nous partons cette nuit pour la Nouvelle-Zélande. Là-bas, nous retrouvons tout plein de monde, et d’abord notre Nono de Montauban pour une fin d’année qui s’annonce festive puis Pandora et Ronan qui font un tour du monde depuis 6 mois comme nous mais dans l’autre sens. Bref, on a hâte d’y être.