Quelques semaines après notre passage en Bulgarie et en Roumanie, nous prenons enfin le temps de revenir sur notre séjour dans ces deux pays voisins l’un de l’autre mais très différents.
Après l’échec de notre étape en Turquie, nous sommes arrivés en Bulgarie épuisés… Et ces premiers jours à Burgas nous ont permis de nous remettre en forme, malgré les événements de Nice qui nous ont mis un gros coup au moral.

Mais nous étions seuls, loin de tout le monde et il a fallu se remettre en route…
Nous avons découvert la Bulgarie par la côte, peut-être pas le meilleur endroit en été pour un premier contact. Mais très vite, nous avons su prendre nos marques, malgré l’alphabet cyrillique qui est plutôt déroutant.
Pour en venir au fait, la Bulgarie est une très belle surprise. Outre un front de mer attractif et charmant avec ses parcs soviétiques bordant les plages de Burgas et Varna, ce qui nous a plu c’est l’ambiance, l’histoire, l’architecture… On a pu découvrir tout ça lors de nos différentes étapes: Veliko Tarnovo l’ancienne capitale, Sofia l’actuelle, avec ses bâtiments soviétiques mêlés à d’autres beaucoup plus moderne. Et notre coup de coeur, Plovdiv: qui a su mélanger des aspects romain, musulman, soviétique et contemporain.
Petit regret, nous n’avons pas eu le temps de profiter pleinement des charmes de la campagne bulgare qui offre de belles perspectives de randonnées.

De notre passage en Roumanie, nous retiendrons entre autres la diversité… des paysages entre campagne et montagnes, de l’architecture avec des cités saxonnes et d’autres marquées par le passé soviétique. La Roumanie c’est aussi les Carpates et cette ambiance un peu mythique, des randonnées en Transylavanie (avec la peur de croiser des ours). Et puis surtout la Roumanie, c’est ce peuple latin et chaleureux au coeur d’une région slave. Ce qui en fait une belle surprise, loin des clichés.

Le seul regret était peut-être de dépendre des transports en commun dans ces deux pays. Sans sa propre voiture, il est souvent compliqué d’aller visiter certains villages. Nous avons d’ailleurs dû renoncer à plusieurs étapes. mais on se dit que ce sera une bonne excuse pour revenir dans quelques années.

Cet article pour dire qu’on ne regrette pas du tout notre choix… Il a fallu prendre une décision à un moment où on ne savait pas trop quoi faire en Turquie. Et on ne peut que vous conseiller d’aller découvrir ces deux pays. Nous sommes d’ailleurs conscients que nous n’avons encore pas tout vu…

Le 14 novembre 2016

La surprise des Balkans

Bulgarie - Roumanie