La belle Carthagène des Indes

Le 30 octobre 2017

Et nous voici à Carthagène des Indes. Un peu plus d’une heure de vol depuis Bogota et nous arrivons dans la chaleur caribéenne, celle-là même que nous avions laissée au Mexique. On doit avouer que ça fait du bien. On débarque en début de soirée dans l’hôtel que nous avons réservé dans le centre-ville. En arrivant tard, on a préféré assurer le coup pour ne pas avoir à courir les auberges.
Une fois les sacs largués, nous partons pour une première balade de nuit dans les vieilles rues de cette ancienne ville coloniale. C’est magnifique, avec tous ces éclairages… mais bon il y a aussi beaucoup de touristes et donc les prix s’envolent! Ce sera casse-croute rapide et dodo, c’est pas que mais on a fait une belle petite randonnée ce matin!

Le lendemain matin, grasse matinée. Pour une fois, on cède et on doit l’avouer on est fatigués en ce moment. Peut-être le contre-coup après la visite des parents de Matthieu, en tous cas on est HS. On sort de l’hôtel en fin de matinée et on s’accorde un petit déjeuner dans un petit boui-boui rempli de locaux, c’est excellent. Nous partons ensuite déambuler dans les ruelles de la ville… de jour aussi c’est superbe, surtout les couleurs

Les petites infos en +:

Taxi aéroport / centre-ville: c’est un forfait, pas de négociation: 11.000COP
Carthagène / Mompox : 102.000COP l’aller/retour avec la compagnie Brasilia (sans changement). À Carthagène, leur bureau de vente (ou plutôt leur petite cahute) est à l’entrée du supermarché Olympica.

Nous passons la journée à nous balader puisque nous n’arrivons pas à trouver le point de RDV du Free Tour qu’on a repéré sur Internet. Pas grave, nous faisons la visite tous seuls et nous terminons la journée sur les remparts de la ville en dégustant une des nombreuses bières nationales, pas mal pour le coucher du soleil.

On a toujours un peu de mal à démarrer ce vendredi 18 aout. Mais nous partons quand même dans la matinée en direction d’un autre quartier historique de la ville: Getsemani, en dehors des remparts, c’était en fait le quartier des artisans. On est aussi à la recherche d’un billet de bus pour atteindre Mompox le lendemain… mais les agences n’ont pas l’air de trop savoir comment y aller. En attendant de trouver notre bonheur, nous découvrons ce joli quartier avec ses vieilles maisons et ses taggs…
Nos recherche de bus aboutissent enfin… on trouve le bureau de la compagnie qui y va directement, départ prévu le lendemain soir. On continue dans les réjouissances avec un passage au bureau d’Avianca, pour notre remboursement bien sûr. Il faut attendre et si on veut des infos voici un numéro de téléphone, mais bien sûr ils ne peuvent pas appeler pour nous depuis l’agence, ce serait trop simple. Bon et bien, on appellera la semaine prochaine.
Nous terminons la journée par une nouvelle balade dans les rues de Carthagène, décidément on ne s’en lasse pas.

La lumière du soleil couchant sur Carthagène

Dernière journée ici, qui ne sera pas des plus productives… on profite une dernière fois de l’ambiance de cette jolie ville. Parce qu’il faut le dire malgré la masse de touristes et la chaleur, c’est très agréable. Sauf qu’en milieu d’après-midi, un orage commence à éclater. Nous avons juste le temps de nous mettre à l’abri et c’est parti pour une bonne heure de déluge, c’est impressionnant. Nous attendons que tout ça se calme pour nous remettre en route et regagner l’hôtel pour préparer notre dernier repas ici. Et là, c’est un vrai déluge qui s’abat sur la ville… en quelques minutes, les rues se transforment en rivière, on dirait presque que les voitures flottent. On se dit qu’on a trop attendu pour appeler le taxi qui doit nous conduire à la gare… heureusement, il connait la ville et évite les rues trop inondées et nous arrivons juste à l’heure pour sauter dans notre bus… arrivée prévue à Mompox vers 3h30 du matin!

La jolie place de Getsemani