Sur les bords du Titicaca, côté Bolivie

Le 17 janvier 2018

Les petites infos en +:


Baptême des voitures: a priori programmé tous les jours vers 10h, les plus importants cérémonies ont lieu le week-end. Nous y étions un dimanche et nous n’avons pas été déçus.
Bateau Isla del Sol : 30BOB / personne l’aller-retour dans la journée
Entrée Isla del Sol : 10BOB / personne
Bus Copacabana - La Paz (4h) : 30BOB / personne

A peine 3h, c’est le temps qu’il nous a fallu pour arriver en Bolivie depuis Puno au Pérou ce samedi 18 novembre. Nous partons ensuite à la recherche de notre hostel, et déchargés de nos sacs, nous partons pour une première balade dans les rues de Copacabana. Alors qu’on soit clairs, le Copacabana bolivien n’a rien de brésilien… (même si le nom de cette mythique plage a été donné au milieu du XVIIIe siècle par un marin en perdition au bord de l’Atlantique qui aurait prié la Vierge de Copacabana, une fois sauvé il a fait construire une chapelle à l'endroit de la future plage…) ici, c’est une petite ville qui vit principalement du tourisme, elle sert d’accès à la tout aussi touristique Isla del Sol mais surtout, c’est ici qu’on baptise les voitures venues de tout le pays. Oui, vous avez bien lu, on bénit les voitures… quand on voit l’état des routes et la conduite des locaux on se dit qu’ils ont raison de mettre toutes les chances de leur côté. La ville n’a pas été choisie au hasard, la cathédrale abrite la Vierge Noire de Copacabana, la sainte patronne du pays.
La plus grande cérémonie a lieu le dimanche matin… on doit avouer qu’on a fait un peu exprès d’arriver aujourd’hui pour profiter de ce spectacle demain. En attendant, on voit déjà quelques voitures décorées… on a hâte d’assister à la fête dans quelques heures.
Pour l’heure, nous cherchons un endroit pour manger. Tous les voyageurs nous ont prévu: la cuisine, ce n’est pas leur truc aux Boliviens… une soupe et une milanaise plus tard, on confirme! Pour la première fois depuis notre départ, on a mangé des plats vraiment pas bons!  Que du bonheur qui s’annonce pour les prochains jours.

Dimanche matin, nous arrivons devant l’église un peu avant 10h et il y a déjà du monde qui attend l’arrivée du prêtre. Tous préparent assidument leur véhicule: fleurs, petits drapeaux et même chapeaux côté conducteurs. On découvre aussi une tradition assez étrange pour nous: arroser les roues et même la carrosserie de boisson gazeuse ou de mousseux. Encore une preuve du mélange des cultures, chez les Incas, les fidèles arrosent la « Pacha Mama », la terre mère pour s’attirer ses bonnes grâces… on retrouve ici ce rituel, histoire de mettre toutes les chances de son côté. Au milieu de toute cette agitation, on s’en donne à cœur joie pour la séance photo. Et il y a de quoi faire avec toutes ces couleurs.

On arrose la "Pachamama" mais aussi les roues... rien n'est laissé au hasard!

Nous partons ensuite visiter l’église qui abrite la fameuse Vierge de Copacabana ainsi qu’une petite chapelle où les gens allument des cierges par dizaines!
Direction ensuite le marché pour essayer de trouver un truc à grignoter mais ce n’est pas vraiment la folie. Nous repartons avec du pop-corn (spécialité du pays), des graines grillées (pas mauvaises) et un morceau de pain, on se dit qu’avec tout ça on ne sera pas malades!

Après quelques coups de fils grâce au WiFi de l’hostel nous partons sur les hauteurs de la ville. D’abord vers un ancien temple inca, dont il ne reste pas grand-chose, et puis direction le Cerro Calvario. Une belle montée à pic mais à l’arrivée, c’est un beau coucher de soleil sur le lac Titicaca qui nous attend…

De retour dans la ville, nous ne faisons pas la même erreur que la veille. Sur les conseils de la propriétaire de l’hôtel, nous allons manger sur les bords du lac. Il y a tout plein de petite cahutes qui servent du poisson (fraichement) pêché, au moins nous ne sommes pas malades! La spécialité est la truite du lac Titicaca…

Lundi, dernière journée sur les bords du lac Titicaca et quelle journée! Nous embarquons pour l’Isla del Sol à une bonne heure de bateau de Copacabana. La couleur de l’eau est magnifique, un bleu profond qui laisse rêveur.
A notre arrivée sur l’île, nous décidons de grimper directement en direction du chemin de l’Inca. Un sentier qui traverse l’île mais qui est soit-disant fermé. Plus on monte et plus la vue est magnifique, ça se passe de commentaires!

Après de nombreux arrêts photos, nous arrivons à un check-point et effectivement, impossible de passer vers le Nord de l’île. Plusieurs villages sont en conflit et la sécurité n’est pas garantie… il paraîtrait que certains affrontements sont violents. Notre route sur le chemin de l’Inca s’arrête donc ici et c’est là que nous rencontrons Audrey & David-Alexandre, un couple de Lyonnais. Après quelques minutes de papotage, vu qu’on s’entend plutôt bien, nous partons déjeuner tous les quatre… avec vue sur le lac! A la fin de ce super moment, c’est l’heure pour nous de repartir vers Copacabana, nos nouveaux copains restent dormir sur l’île, on se recroisera peut-être à La Paz.

Sur le chemin du retour nous avons droit à un arrêt de l’autre côté de l’île, au pied d’un ancien temple inca. Nous avons droit à une petite frayeur quand on voit le bateau repartir avec nos sacs alors que le capitaine nous avait dit de tout laisser à bord. Il s’agit en fait d’un aller-retour au port où certains ont loupé la dernière navette pour Copacabana.

Pour le retour, nous nous installons sur la terrasse du bateau histoire de profiter une dernière fois de ce lac mythique qu’on avait tant rêvé de voir. On peut dire que côté péruvien et bolivien, nous l’avons bien arpenté!
Une fois au port, un rapide passage à l’hostel pour récupérer nos gros sacs et direction La Paz où on devrait arriver dans la soirée.