Premières heures en Namibie

Le 6 novembre 2016

On y est… 8ème étape de notre tour du monde: arrêt en Namibie. Après 2 petites heures de vol depuis Cape Town, nous atterrissons à Winthoek, la capitale du pays. L’aéroport est tout petit et un peu perdu au milieu de nulle part, à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville.
Aucun souci pour le visa, nous débarquons dans le hall des arrivées à la recherche d’une personne censée nous accueillir pour nous conduire à notre location de voiture… Personne à l’horizon. Nous regardons toutes les petites pancartes que tiennent les gens aux arrivées: rien! Après quelques minutes, j’essaie de trouver un bureau qui pourrait me renseigner pour trouver le parking de notre loueur… C’est en ville! La jeune fille se propose appeler l’agence pour nous, mais sa gentillesse n’y fera rien: le loueur nous dit qu’on n’a pas réservé de navette depuis l’aéroport (alors qu’un mail nous confirme le contraire).
Bref, nous voilà dans un taxi pour arriver à Windhoek!

Après un petit tour dans la ville pour faire quelques courses pour la soirée, nous voilà en route pour Khomasdal, la banlieue nord-ouest de la capitale.Nous y retrouvons Zjondre et Vernie, un couple rencontré à Durban pendant le match Afrique du Sud / Nouvelle-Zélande. En fait, nous arrivons chez les parents de Zjondre, puisqu’elle vit encore chez eux, à deux rues de la famille de son petit copain. La famille nous a gentiment préparé une chambre pour la nuit. Nous nous installons et nous retrouvons tous pour la soirée autour d’un braai (leur expression pour le barbecue). Quand je dis « tous », c’est vraiment tout le monde: il y a presque tout le quartier qui vient passer la soirée chez Zjondre! Au moins pour notre arrivée, on est directement dans le bain, à la mode « coloured », c’est-à-dire avec les « métis »… Puisqu’ici, comme en Afrique du Sud, les communautés ne se mélangent pas vraiment: il y a les blancs, les blacks et les « coloured ».

 

Après le repas, le joyeuse bande veut nous montrer à quoi ressemblent les nuits de Windhoek… Eh bien c’est particulier. Les gens se retrouvent devant les bars mais ne rentrent pas forcément. La plupart restent autour de leur voiture et boivent ce qu’ils ont dans la voiture, sauf les conducteurs puisqu’ici la réglementation est très stricte, c’est tolérance 0! Donc voilà à quoi ressemble notre première soirée namibienne (un apéro de feria, la musique en moins).

Après cette folle escapade, nous rentrons enfin chez Zjondre… Matt et moi sommes épuisés!

Le lendemain, le réveil est difficile pour tout le monde. Et à la mi-journée nous quittons le confort de chez nos amis pour prendre la route… Direction l’Est. En fin d’après-midi, avant que la nuit tombe, il faut nous arrêter, ce sera près de Gobabis. Pour cette première nuit, nous prenons un camping!

Le lendemain matin nous profitons du super WiFi du camping pour mettre à jour le site avec les dernières news sur l’Afrique du Sud. Enfin à midi, nous reprenons la route… Nous passons la frontière vers 16h. Nouveau tampon sur le passeport, le Botswana!

Direction le Botswana!

A notre arrivée, ce problème de navette depuis l’aéroport ne peut pas se régler… C’est la centrale de réservation qui a fait une erreur, à nous de voir avec eux!Ces petites tracasseries passées, nous récupérons notre nouvelle maison roulante: un Toyota Hilux, avec tente sur le toit!

Atterrissage au milieu de la savane à Windhoek